la Fecacyclisme explique pourquoi la compétition débute à Garoua

0 20

Une mission de la Fédération camerounaise de cyclisme (Fecacyclisme), conduite par son président, Honoré Yossi, a séjourné cette semaine dans la ville de Garoua. La 22e édition du Grand prix international Chantal Biya, qui débute le mois prochain, va séjourner dans la capitale de la région du Nord. Une première depuis la création de cette compétition en 2001. Honoré Yossi n’a fait aucun mystère sur les raisons de ce choix.
« Après la dernière CAN (Coupe d’Afrique des nations de football), on a vu que Garoua est une ville brillante dans l’organisation des compétitions sportives. En plus, Garoua a de très belles routes et des infrastructures hôtelières dignes de ce nom. C’est la raison pour laquelle nous avons pensé que nous pouvons lancer la 22e édition du Grand prix Chantal Biya dans cette localité paisible », a fait savoir le président de la Fecacyclisme au micro de nos confrères de Nord Actu Tv.
Dans une note d’information rendue publique après une réunion avec les autorités administratives de la région du Nord, la Fecacyclisme a fait savoir que la ville de Garoua va accueillir cet évènement sportif. Le rendez-vous est donc pris. Les onze équipes participantes à cette édition seront présentées au public le 2 octobre prochain à Garoua. La compétition en elle-même débute le 3 octobre par un critérium qui aura pour départ et arrivée la place des fêtes de la ville. La Fecacyclisme a indiqué que le peloton sera de 60 coureurs.
La journée du 4 octobre va servir à transporter toute la logistique mise en place pour cette compétition de Garoua à Yaoundé. Quatre étapes sont au programme et un second critérium dans la ville de Sangmelima. L’arrivée du tour est prévue le 8 octobre dans la ville de Meyomessala dans le département du Dja-et-Lobo, région du Sud. Une autre première.
Trois équipes camerounaises vont concourir : SNH vélo club, Forces armées et police (FAP) et l’équipe nationale du Cameroun. En rappel, c’est le Slovaque Kubis Lukas qui a remporté l’édition 2021. Le premier Camerounais, Clovis Kamzong Abossolo, de SNH vélo club, a terminé à la troisième place.
M.A.N
Lire aussi :
Cyclisme : pour la première fois, Garoua va accueillir le Grand prix international Chantal Biya

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/societe/2209-9399-grand-prix-chantal-biya-la-fecacyclisme-explique-pourquoi-la-competition-debute-a-garoua