le gouvernement expérimente un nouveau concept pour lutter contre la vie chère

0 16

Le Cameroun reprend l’offensive dans sa croisade contre la vie chère à travers un nouveau concept qui facilite l’accès du consommateur aux produits de grande consommation, selon le gouvernement. « Nous voulons promouvoir un commerce dit de très grande proximité à travers des entrepôts destinés aux consommateurs individuels, avec cette spécificité on va dans les quartiers avec des prix qui sont généralement destinés plutôt aux grossistes. Nous avons pu voir des entrepôts qui sont lourdement achalandés », a déclaré, à la radio nationale, le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana.
Il s’exprimait ainsi à l’issue d’une visite de quelques-uns de ces entrepôts en fin de semaine dernière à Yaoundé. Ce nouveau-né de la distribution des produits alimentaires se matérialise par la mise en place d’un programme national d’implantation de boutiques de proximité au Cameroun afin de combattre l’insécurité alimentaire, l’inflation et la vie chère. « Nous avons développé des boutiques de proximité sur l’ensemble du territoire. On apporte des produits de qualité accessibles à tous à leur juste prix. Le concept vise vraiment à développer la proximité vis-à-vis des consommateurs avec des produits de grande consommation de qualité, avec une force devant derrière, c’est-à-dire avec des commandos. Leur apporter des solutions avec des produits alimentaires de qualité sur place », explique le responsable marketing de la Société alimentaire du Cameroun (Soacam), dont le groupe accompagne le gouvernement dans cette croisade.
Selon ce dernier, l’entreprise est en train de développer une application digitale via laquelle le consommateur pourra, depuis son téléphone portable, commander son produit depuis son domicile, l’acheter et l’avoir sur place. Ce concept, implémenté depuis le 9 septembre à Bertoua (Est) puis à Yaoundé (Centre), est appelé à s’étendre sur l’ensemble du territoire national, selon le patron du commerce. L’objectif est d’améliorer l’offre de services dans le cadre de la lutte contre la vie chère. Luc Magloire Mbarga Atangana est convaincu que ces ventes directes aux consommateurs vont permettre de mettre hors du circuit de commercialisation les intermédiaires qui sont souvent « responsables » des spéculations.
P.N.N

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/societe/2109-9389-produits-de-grande-consommation-le-gouvernement-experimente-un-nouveau-concept-pour-lutter-contre-la-vie-chere