les Camerounaises Osvalde Lewat et Imbolo Mbue finalistes du prix Les Afriques 2022

0 18

Cinq auteurs peuvent encore prétendre au prix Les Afriques 2022 qui sera décerné au milieu du mois de décembre. Parmi ces finalistes, on retrouve deux Camerounaises bien connues du monde littéraire : Osvalde Lewat pour son roman « Les Aquatiques » paru chez Les Escales et Imbolo Mbue pour « Puissions-nous vivre longtemps » édité aux États-Unis par Belfond.
Dans cette dernière ligne droite, les deux Camerounaises sont très loin d’être désavantagées. « Les Aquatiques » d’Osvalde Lewat a été très bien accueilli par la critique en France notamment. Elle a même remporté le grand prix panafricain de littérature en début d’année. Cette récompense que vient de créer l’Union africaine (UA) est dotée d’une enveloppe de 30 000 dollars, plus de 19,6 millions de FCFA.
En parlant de ce premier roman, Osvalde Lewat qui vient des arts visuels a confié à Jeune Afrique : « Je voulais construire un pays avec des réalités communes : l’homophobie, le poids du groupe sur l’individu, les injonctions faites aux femmes, le bal des apparences. »
Quant à Imbolo Mbue, personne n’a oublié le succès planétaire de « Voici venir les rêveurs », le tout premier roman de cette Camerounaise qui s’est installée aux États-Unis et acquis la nationalité américaine en 2014. Le roman raconte l’histoire d’une famille camerounaise partie de Limbe pour vivre le rêve américain à New York.
Avec son deuxième roman « Puissions-nous vivre longtemps », Imbolo Mbue n’a pas perdu en notoriété. Au contraire, elle continue de susciter la sympathie des lecteurs et de nombreuses icônes de la littérature des deux côtés du Pacifique. Dans ce livre, Imbolo Mbue raconte le combat d’un village africain face aux désastres sanitaires et écologiques causés par une firme pétrolière américaine.
Le prix Les Afriques a été créé par le Cercle des amis des écrivains noirs engagés, une association fondée par Flore Agnès Nda Zoa Meiltz, une avocate suisse d’origine camerounaise. Depuis 2015, il récompense des auteurs africains ou afro-descendants reconnus pour leur engagement littéraire. En 2016, c’est la Camerounaise Hemley Boum qui l’a remporté avec son roman « Les Maquisards ».
M.A.N
Lire aussi :
Littérature : « Stardust », le dernier roman de la Camerounaise Léonora Miano séduit la critique

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/culture-et-societe/2009-9387-litterature-les-camerounaises-osvalde-lewat-et-imbolo-mbue-finalistes-du-prix-les-afriques-2022