Xnxx : Les 3 types d’orgasmes lors d’un rapport sexuel

1 125

Xnxx : Les 3 types d’orgasmes lors d’un rapport sexuel 

 

Les orgasmes sont bien souvent le mais ultimes à atteindre lors d’un rapport sexuel. Savais-tu qu’il en existait 3 types bien différents ? C’est en tout cas ce que révèle une étude récente.

L’orgasme provoque un plaisir intense et demeure très recherchée dès qu’on entretient une relation sexuelle avec son/sa partenaire. Et s’il peut être entraîné grâce à plusieurs parties érogènes du corps, il en existe également plusieurs types. C’est d’ailleurs ce qu’à montré une étude récente menée par l’Université Charles de Prague. Les chercheurs ont révélé que l’orgasme peut se catégoriser en trois grandes catégories : la vague, le volcan et l’avalanche . Bien qu’il en existe des centaines dans le spectre du plaisir. Ils ont alors demandé à un échantillon de 54 femmes d’utiliser un vibromasseur spécifique. Le mais ? Détecter la force des contractions pelviennes. Ainsi, les trois types d’orgasmes correspondent au type de contractions pendant que ces femmes se masturbent. Les chercheurs ont expliqué qu’ils « menaient une étude à long terme » . L’idée étant de  « voir comment ces différents schémas sont vécus subjectivement comme des orgasmes, comme des niveaux de plaisirs, et voir d’où vient la stimulation qui les induit » .

 

La vague

La vague est un type d’orgasme bien spécifique. Comme son nom l’indique, il s’agit de brèves poussées de contractions pelviennes et de relâchement de la tension. Ce type d’orgasme peut être considéré comme le moins intense des trois . D’ailleurs, l’étude a montré que les orgasmes de type « vague » étaient les plus fréquents chez les participantes. Sur 54, elles étaient 26 a en avoir eu.

Le volcan

Un orgasme de type volcan est plus court et intense qu’un orgasme de type vague. Il est appelé ainsi car ces types d’orgasmes correspondent davantage à une forte explosion de sensations . D’autant plus que la tension dans le plancher pelvien se relâche et diminue très rapidement. Il s’agit du type d’orgasme le moins fréquent chez les participantes à l’étude puisqu’il regroupe 11 femmes sur les 54.

L’avalanche

Au niveau de la fréquence, l’avalanche se situe entre la vague et le volcan depuis 17 femmes ont eu ce type d’orgasme durant la réalisation de l’étude. Une « avalanche » fait référence à des contractions plus fortes du plancher pelvien. Elles diminuent souvent pendant et juste après l’orgasme . Quoi qu’il en soit, l’avalanche est un des trois types d’orgasmes qui ressort pendant cette étude.

Comment connaître son type d’orgasme ?

Alors, après avoir pris connaissance des trois types d’orgasme qui existent, quel est le tien ? Pour le savoir, rien de plus simple ! L’observation est la clé. N’hésite pas à prendre du temps pour toi, à te caresser, te masturber, pour voir comment ton corps réagit . Pour ce faire, tu peux tout à fait utiliser un sex-toy de ton choix. Dans l’idéal, choisi-en un qui stimule tout le corps et toutes les parties érogènes. Apprends également à utiliser tes mains pour encore plus de plaisir. C’est ainsi que tu pourras vraiment t’abandonner aux sensations provoquées et que tu pourras observer la réaction de ton corps.

Xnxx : Les risques du sexe anal sur la santé.

Cet article est apparu en premier sur :https://trendy.letudiant.fr