Chelsea a retrouvé Salah et De Bruyne avec le dernier directeur sportif mais le chaos a suivi | Football | sport

0 17

Papy Djiobodji, Baba Rahman, Marko Marin, Danny Drinkwater et Tiemoue Bakayoko sont tous arrivés sous sa direction et le club a essentiellement dû déduire 100 millions de livres sterling de ce qu’ils avaient payé pour se débarrasser d’eux, en plus de payer leurs salaires exorbitants.

L’aspect le plus inquiétant pour Boehly sera la facilité avec laquelle les choses semblaient se détériorer entre le manager de l’époque et Emenalo. Le premier était Jose Mourinho, qui s’est vu refuser la possibilité de signer certains joueurs en raison d’un manque de fonds disponibles, ce qui signifie qu’au lieu de signer John Stones ou Kalidou Koulibaly en 2015, on lui a donné Djilobodji et Michael Hector. Quatre mois plus tard, l’équipe de Mourinho languissait à la 16e place en décembre et a été limogée.

La tension montait depuis un certain temps entre les deux. Cela a commencé quand Emenalo a suggéré que De Bruyne pourrait devenir l’héritier de Frank Lampard. Mourinho s’est senti différent après s’être brouillé avec le Belge et a réussi à convaincre le club de le faire avancer. De même, le réalisateur était réticent à laisser Salah rejoindre la Fiorentina pour un contrat permanent, mais Mourinho a insisté. Environ deux ans plus tard, il était de retour en Angleterre pour battre des records avec Liverpool.



Cet article est apparu en premier en ANGLAIS sur https://www.express.co.uk/sport/football/1671517/Chelsea-Mohamed-Salah-Kevin-de-Bruyne-sporting-director-Michael-Emenalo-transfers