Choc et stupeur autour du cercueil d’Elizabeth II : un grave incident se produit à Westminster

0 17

A l’heure du recueillement,  un grave incident s’est produit hier soir autour du cercueil d’Elizabeht II exposé depuis ce début de semaine à Westminster Hall. Récit d’un événement choc.

Depuis bientôt une semaine, les Britanniques et autres visiteurs curieux doivent faire preuve de patience pour rendre un dernier hommage à la Reinedisparue jeudi 8 septembre en fin de journée, à l’âge de 96 ans. Il faut en effet traîner des pieds pas moins de 24h pour atteindre le cercueil d’Élisabeth II exposé au coeur de Westminster Hall. Recouverte du Royal Standard, l’étendard royal, la dernière demeure de celle que ses intimes surnommaient affectueusement « Lilibet » voit défiler des sujets venus des quatre coins du Royaume-Uni. Pour assurer sa sécurité se relaient toutes les vingt minutes des soldats de la Household Division, des Blues and Royals et des Life Guard ainsi que les Gentlemen at Arms, la Royal Company of Archers et les Yeomen of the Guard. Hier, c’était au tour d’un des plus célèbres sujets de la Reine de venir verser sa petite larme : David Beckham. Le passage de l’ancienne star du football a été éclipsée par un grave incident cette nuit.

Il était dix heures du soir lorsqu’un homme s’est précipité sur le cercueil d’Elizabeth II, empoignant le Royal Standard, quelques minutes seulement après le départ de CharlesIII. Les policiers ont aussitôt fondu sur lui pour l’immobiliser au sol. L’individu a été ensuite été évacué hors de Westminster. L’incident a provoqué l’interruption de la retransmission en direct de l’événement sur la BBC pendant une quinzaine de minutes environ. Après le choc et la stupeur vint le temps des rumeurs. Certains sont persuadés que l’assaillant souhaitait ôter l’ornement royal pour offrir le cercueil à la vue de tous. Interrogés par le Soleildes Britanniques endeuillés témoignent d’une scène « extrêmement pénible » à regarder : « C’est un tel manque de respect envers le corps [d’Elizabeth II]. On ne pensait pas voir ça un jour. » Dans un communiqué officiel, la police révèle que l’homme a été arrêté puis placé en détention pour trouble à l’ordre public.

Un dernier week-end pour se recueillir devant le cercueil d’Elizabeth II

Ce samedi 17 septembre au matin, on dénombre encore des centaines de milliers de visiteurs venus à Westminster pour se recueillir devant le cercueil de la Reine Elizabeth II. Hier soir, la file d’attente s’étendait encore sur des kilomètres le long de la Tamise. Selon le gouvernement, on comptait alors environ pas moins de 22 heures d’attente. Les responsables des transports de Londres avancent que 750 000 personnes pourraient encore défiler devant le cercueil d’Elizabeth II jusqu’à lundi matin à l’aube. A 10h (GMT), la dépouille de la Reine sera attendue à l’Abbaye de Westminster où plus de 2000 invités triés sur le volet – dont les présidents Emmanuel Macron et Joe Biden ou encore des têtes couronnées – assisteront à ses funérailles, un événement d’une ampleur sans commune mesure, supérieure à celle des JO organisés à Londres il y a dix ans. Après une cérémonie en grande pompe, Élisabeth II sera enfin inhumée dans l’intimité de la chapelle Saint-Georges au château de Windsor où elle reposera aux côtés de son père, le roi George VI, et de son mari, le prince Philip.