« C’était un viol… » : Bilal Hassani se confie sur l’agression sexuelle qu’il a subie en 2019

0 8

Bilal Hassani sera le portrait de l’émission Sept à Huit ce dimanche 11 septembre. Face à Audrey Crespo-Mara, le chanteur a évoqué l’agression sexuelle dont il a été victime en 2019.

C’est en 2015, sur le plateau de Les enfants de la voixque les téléspectateurs de TF1 ont fait la connaissance d’un adolescent de seize ans. Celui-ci a interprété la chanson Élevez-vous comme un phénix de Conchita Wurst qui avait  remporté l’Eurovision l’année précédente. Une prestation remarquable qui a marqué les esprits et a permis à ce jeune chanteur de se faire une place dans le cœur des Français. Aujourd’hui, c’est sous le nom de Bilal Hassani qu’il est connu et qu’il enchaîne les succès. Il est le portrait de la semaine d’Audrey Crespo-Mara dans l’émission Sept à Huit ce dimanche 11 septembre. L’occasion pour lui de faire des révélations sur sa vie privée, en passant par les menaces de mort dont il fait l’objet mais aussi l’agression sexuelle dont il a été victime. Il s’est d’abord souvenu d’une « soirée qui a tourné au cauchemar » avant d’ajouter : « C’est quelque chose qui me hante depuis l’année où ça s’est passé. C’était en 2019″. Face à la journaliste, Bilal Hassani poursuit son explication : « L’agresseur présumé est quelqu’un de mon cercle, en qui j’avais confiance« . Mais que s’est-il passé ? « On est parti en soirée. Et je suis rentrée de cette soirée avec lui. J’avais bu, deux-trois verres, mais je ne ressentais pas ce que l’on ressent quand on ne boit que deux-trois verres »s’est-il souvenu avant d’ajouter : « J’étais clairement sous l’influence d’une substance que je n’avais pas voulu prendre ». Des confidences bouleversantes.

Lors de cette interview, Bilal Hassani était bien décidé à être transparent. Après avoir indiqué qu’il était sous l’influence d’une substance, le chanteur s’est souvenu être rentré chez lui mais les choses ont empiré. « J’ai commencé à avoir des blakc-out, des moments oùje perdais la mémoire« , a-t-il expliqué avant de précier : « Et je me réveillais, et il se passait, ce qui peut se traduire comme une agression sexuelle. C’était un viol. Voilà ». Des mots très compliqués à employer pour lui qui ajoute qu’ à son réveil, son agresseur présumé se trouvait à ses côtés dans son lit. « Je me suis dit : ‘Ne pose pas de questions, ne dis rien, avance, passe à autre chose’« a-t-il confié, assurant qu’il était « certain » que cette personne avait abusé de lui sexuellement. Par la suite, le chanteur déclare en avoir parlé à ses proches mais il affirme toujours qu’il ne « pouvait pas porter plainte« . La raison ? « Je ne me sentais pas le courage de parler en public. Et là, c’est la seule fois où je vais le faire« , a-t-il assuré. Une autre raison pour laquelle Bilal Hassani n’a pas souhaité porter plainte, c’est pour ne pas « donner une nouvelle corde pour nourrir la haine que je reçois », a-t-il poursuivi avant d’ajouter : « Si j’avais porté plainte, ça se serait su, assez vite, et ce serait devenu le sujet ».

Bilal Hassani : avait-il déjà évoqué son passé ?

Ce n’est pas la première fois que Bilal Hassani est transparent concernant sa vie privée. Dans l’émission 50’Inside en décembre dernier, le jeune homme avait évoqué son enfance et le harcèlement dont il a été victime. « L’arrivée à l’école a été vécue comme un petit choc, parce que je me retrouve avec des gamins qui ne comprennent pas qui je suis« , avait-il d’abord expliqué avant de préciser que tout ceci s’est déroulé principalement au collège. « C’était pas marrant parce que beaucoup de harcèlement et même du harcèlement que je dis invisible.C’est-à-dire que tout le monde se moque de toi sans vraiment le dire« , avait-il ensuite poursuivi. Une situation très compliquée pour lui : « Ça m’est déjà arrivé qu’on me demande une photo et que c’était quelqu’un qui n’était pas très sympa avec moi au collège. Mais moi je pardonne. J’ai le cœur apaisé »avait-il poursuivi, assurant également qu’il n’avait « pas envie de m’accrocher à ces choses-là, elles sont trop négatives« .

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/people/c-etait-un-viol-bilal-hassani-se-confie-sur-l-agression-sexuelle-qu-il-a-subie-en-2019-1648593