Mort d’Elizabeth II : cette expression très malvenue de Benjamin Castaldi

0 16

Ce vendredi 9 septembre, Benjamin Castaldi a évoqué le décès de la reine d’Angleterre dans des termes qui ont choqué les chroniqueurs.

  • Vendredi 9 septembre 2022, Benjamin Castaldi a évoqué le décès de la reine Elizabeth II
  • Remplaçant Cyril Hanouna sur le plateau de TPMP, l’animateur a utilisé une expression très malvenue
  • Ses mots ont choqué les chroniqueurs

Ce vendredi 9 septembre 2022, c’est Benjamin Castaldi qui a tenu les rênes de Touche pas à mon poste. En effet, Cyril Hanouna avait apparemment autre chose à faire, puisqu’il était en plein match de padle. Tout au long de l’émission sur C8, le fils de Jean-Pierre Castaldi s’est transformé en commentateur sportif, devant les images de l’animateur phare de la huitième chaîne sur le court, diffusées en direct à l’antenne. Benjamin Castaldi a tout de même commenté les faits d’actualité avec les autres chroniqueurs. Et bien évidemment, le décès de la reine Elizabeth IIsurvenu la veille, était au cœur des débats.

Les chroniqueurs choqués par cette expression utilisée par Benjamin Castaldi

Mais voilà que le père de Simon Castaldi n’a pas hésité à utiliser des termes très peu appropriés pour évoquer le décès de la Monarque à 96 ans : « Nous parlions de la reine d’Angleterre, qui a passé l’arme à gauche hier »commence-t-il par déclarer, avant d’être coupé par les « Oh »des autre chroniqueurs, visiblement choqués par l’expression utilisée par Benjamin Castaldi pour parler de la mort  de cette grande dame. « Bah oui l’arme à gauche, vous voulez dire quoi ? Elle a rendu l’âme, elle a rejoint le ciel éternel »lâche-t-il avec beaucoup de désinvolture.

Benjamin Castaldi : « Oui qui nous a quittés »

Si les téléspectateurs ont pensé qu’il avait compris la leçon, c’était sans compter sur son tempérament provocateur. En effet, une vingtaine de minutes plus tard, après avoir encore évoqué le match de Cyril Hanouna, Benjamin Castaldi revient sur le sujet de la mort de la reine Elizabeth II : « J’étais tranquillement installé devant mon téléphone et je regardais ce qu’il se disait sur le décès de la reine mère, qui a passé l’arme à gauche… »répète-t-il. Ce à quoi Bernard Montiel lui rétorque : « Non qui nous a quittés ». « Oui qui nous a quittés », répète-t-il, visiblement agacé qu’on le coupe quand il prononce cette phrase. Une expression assez malvenue pour qualifier le décès de à la reine Elizabeth II.

Bertrand Deckers revient sur les causes du décès de la reine Elizabeth II

Fort heureusement, la veille, Cyril Hanouna avait rendu un bel hommage à la Monarque, en invitant Bertrand Deckers, spécialiste de la famille royale britannique. Celui-ci est alors revenu sur les raisons du décès de la reine Elizabeth II : « Il semblerait que le lendemain de la rencontre d’Elizabeth avec Liz Truzz, elle ait contracté un AVC. Ce serait ce qui figurerait sur le certificat de décès signé officiellement par son médecin, le Dr Robertson, médecin attitré lorsqu’elle séjourne en Écosse. On l’apprend aujourd’hui »précise-t-il. Le spécialiste a également tenu à évoquer les derniers instants de vie de la Monarque : « A 16 heures, tout le monde n’y était pas encore, récapitule-t-il. Le prince Harry est arrivé sur le tard. Charles, Camilla et William étaient à son chevet. Ils sont arrivés en début d’après-midi. Andrew, Edward et son épouse étaient-ils présents ? Ils sont arrivés par vol diplomatique. »

téléphone et je regardais ce qu’il se disait sur le décès de la reine mère, qui a passé l’arme à gauche… », répète-t-il.