Elizabeth II : ces cousines malades mentales qui faisaient honte à la famille royale

0 11

Nerissa et Katherine Bowes-Lyon étaient deux cousines d’Elizabeth II. Pourtant, tout au long de leur vie, les deux femmes ont été cachées par la famille royale britannique. La couronne ne souhaitait en effet pas révéler leur existence car elles souffraient de déficience mentale. Une histoire dont la série The Crown avait d’ailleurs consacré un épisode.

C’est l’un des secrets les plus lourds des Windsor. Nerissa et Katherine Bowes-Lyon partageaient le même sang que la reine Élisabeth II. Pourtant leurs noms ont totalement disparu de l’Histoire officielle de la couronne britannique. Mais la saison 4 de La Couronne avait tenu à leur consacrer un épisode complet. Dans « Le principe héréditaire« , la princesse Margaret, soeur d’Elizabeth II, déterre un terrible secret. La plus jeune fille du roi George VI découvre en effet que ses cousinesfilles de John Bowes-Lyonle frère de la reine mèreet de Fenella Hepburn-Stuart-Forbes-Trefusissont enfermées depuis de nombreuses années dans un asileau sud de Londres. Nerissa et Katherine, nées en 1919 et 1926, atteintes d’une déficience mentalesont en effet cachées dans le Royal Earlswood Asylum for Mental Defectives, un établissement qui accueille les personnes handicapées.

Les deux jeunes femmes avaient pourtant grandi au sein de leur famille durant les premières années de leur vie, entourées de leurs trois autres sœurs. Mais en 1930, leur père décède des suites d’une pneumonie. C’est à ce moment que la famille royale décide d’envoyer les soeurs dans un centre. Une décision motivée également par le récent sacre de George VI. Il serait en effet impensable d’apprendre que des nièces de sa femme sont handicapéessurtout que les médecins de cette époque affirment que les infirmités sont héréditaires.

L’existence de Nerissa et Katherine Bowes-Lyon est donc rapidement oubliée de tous. Dans Pairie de Burke – l’ouvrage de référence qui détaille la généalogie et la titulature de l’aristocratie britannique – on découvre même qu’elles ont été déclarées mortes dans les années 1940, alors que Nerissa a vécu jusqu’en 1986, et Katherine jusqu’en 2014.

Elizabeth II connaissait-elle l’existence de ses deux cousines ?

Mais les plus hautes sphères de la couronnes étaient-elles au courant de cette histoire ? Contrairement à ce que laisse penser l’épisode de La Couronne, rien n’atteste qu’Elizabeth Bowes-Lyon et sa fille Elizabeth II aient été avertis des conditions de vie des deux soeurs. Selon The Sun en 1996, elles ignoraient même tout de leur existence jusqu’en 1982. Le tabloïd ajoutait qu’elles auraient reçu à cette époque un courrier provenant de l’hôpital psychiatrique, et qu’à partir de ce moment, elles auraient commencé à envoyer de l’argent à Nerissa et Katherinepour Noël ou leur anniversaire. La reine mère et sa fille ne leur auraient cependant jamais rendu visite.

Mais cette version a été quelques peu bousculée à l’occasion de la diffusion d’un documentaire en 2011 sur la chaîne Channel 4. Dans celui-ci, qui évoque, pour la première fois, l’existence de ces deux cousines cachées, des infirmières de l’asile affirment qu’à leur connaissance, Nerissa et Katherine n’ont jamais reçu de présent de la part de la famille royale britanniqueentretenant ainsi le mystère. The Sun raconte également qu’à la mort de Nerissa, en 1986, aucun membre de la famille n’a assisté aux funérailles.

femmes avaient pourtant grandi au sein de leur famille durant les premières années de leur vie, entourées de leurs trois autres sœurs.