au moins trois morts dans l’attaque d’un bus attribuée aux séparatistes armés

0 20

Une attaque contre un bus de transport interurbain a été enregistrée hier, 6 septembre, sur la route Buea-Kumba au niveau d’Ekona, dans la région du Sud-Ouest. D’après des sources sur place, c’est un bus de la compagnie Golden Express qui a reçu plusieurs balles qui ont touché plusieurs passagers. Trois d’entre eux sont morts tandis que d’autres ont été blessés.
D’après des sources proches des milieux séparatistes, il s’agissait d’une attaque de représailles contre ceux qui bravent le « Ghost Towns » que les groupuscules de séparatistes armés tentent d’imposer à la faveur de la rentrée scolaire. Chaque année à la même période en effet, des mouvements sécessionnistes essayent d’empêcher la reprise des classes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en attaquant des écoles ou encore en limitant les mouvements de personnes à travers des opérations « villes mortes ».
L’attaque d’Ekona n’a pas été revendiquée. Aucune communication officielle n’a encore été faite sur ce drame par les autorités.
Il est à noter que le tronçon routier Buea-Kumba est l’un des plus dangereux de la région du Sud-Ouest. En juin 2018, après quelques jours de fermeture par les milices séparatistes, une opération de l’armée a permis de les chasser et de rouvrir cette voie au trafic.
L.A.

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/societe/0709-9307-crise-anglophone-au-moins-trois-morts-dans-l-attaque-d-un-bus-attribuee-aux-separatistes-armes