La guerre commerciale du Brexit verrait l’UE cibler les sièges du parti conservateur : « Dommages maximum ! » | Royaume-Uni | Nouvelles

0 20

La nouvelle Première ministre Liz Truss a été informée par l’UE qu’elle doit respecter l’accord commercial du Brexit. La présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, devrait s’entretenir avec Mme Truss plus tard cette semaine. Félicitant Mme Truss pour sa victoire aux élections à la direction des conservateurs, le président de la Commission européenne a ajouté : « Je me réjouis à la perspective d’une relation constructive, dans le plein respect de nos accords ». Mme Truss a adopté une position ferme à l’égard de Bruxelles pendant la course à la direction, s’engageant à poursuivre ses efforts pour modifier le protocole d’Irlande du Nord.

Mais l’UE a intenté une action en justice contre le Royaume-Uni pour ne pas avoir respecté les termes de l’accord.

Si Mme Truss maintient et annule l’accord sur le Brexit, une guerre commerciale entre la Grande-Bretagne et l’UE pourrait s’ensuivre.

En mai, un expert a déclaré au journal i que l’UE avait déjà tenté de frapper les espoirs électoraux des dirigeants avec lesquels elle était en conflit, et comment cette tactique pourrait être utilisée contre le Royaume-Uni.

Anand Menon, directeur du groupe de réflexion britannique In A Changing Europe, a expliqué que Bruxelles pourrait utiliser les tarifs pour nuire aux sièges du mur rouge au Royaume-Uni, menaçant ainsi la majorité du Parti conservateur.

Il a déclaré: «Le parallèle le plus proche est ce qu’ils ont fait en sanctions de représailles contre les États-Unis sous Trump.

«Ils ont imposé des droits de douane sur les marchandises provenant d’États contrôlés par les républicains de manière ciblée.

« Je suppose, et c’est une supposition, s’il y a probablement des marginaux détenus par les conservateurs de Red Wall qui exportent des choses vers l’UE et ils imposeront des tarifs sur ceux-ci, ce qui fera dire à ces députés ‘attendez une seconde, vous détruisez notre l’économie locale’. »

Il a ajouté: « Ils le feront pour causer un maximum de souffrance politique et économique. »

LIRE LA SUITE: « Le nouveau Premier ministre DOIT défier les mandarins du Trésor et tracer une nouvelle direction »

M. Menon a également expliqué comment les tarifs douaniers pourraient être utilisés par l’UE pour nuire au commerce britannique, affirmant que l’augmentation des contrôles aux frontières pourrait avoir de graves répercussions sur la circulation des marchandises à travers la Manche.

Cependant, étant donné que les gens au Royaume-Uni et en Europe sont déjà aux prises avec l’inflation, il ajoute que cela pourrait être une mauvaise image pour l’Europe.

M. Menon a déclaré: « Je m’interroge simplement sur l’optique des choses qui deviennent plus difficiles à un moment où elles sont déjà difficiles en raison d’une décision politique prise sur l’Irlande du Nord, si c’est vraiment un gagnant du vote. »

Un pays qui surveillera de près les relations Londres-Bruxelles est l’Irlande.

A NE PAS MANQUER
Réaction de la BBC alors que Countryfile est critiqué pour « l’activisme politique » [INSIGHT]
Mettez de côté votre idéologie pour trier l’énergie, a dit le prochain PM [ANALYSIS]
Truss envisage des pourparlers urgents avec l’UE après un avertissement [INSIGHT]

Toute guerre commerciale aurait probablement plus d’impact sur l’Irlande que sur tout autre pays européen, et le ministre des Affaires étrangères de Dublin avait averti Mme Truss d’être prudente.

Simon Coveney a déclaré qu’une guerre commerciale est la « dernière chose » dont la Grande-Bretagne a besoin pendant la crise du coût de la vie.

Il a déclaré à RTE: « Je pense que la dernière chose que la Grande-Bretagne veut et dont elle a besoin, et certainement l’Irlande dont elle a envie et dont elle a besoin – et c’est la même chose dans toute l’UE – est une guerre commerciale entre l’UE et le Royaume-Uni.

« Cela peut être évité. Nous savons tous que. Il y a un accord à faire ici grâce à une politique sensée et au pragmatisme, nous savons à quoi cela ressemble, à mon avis.



Cet article est apparu en premier en ANGLAIS sur https://www.express.co.uk/news/uk/1665156/brexit-news-trade-war-eu-tory-party-liz-truss-ursula-von-der-leyen-spt