la commune de Banka se lance dans l’économie verte

0 13

Joseph Clovis Nguessieuk (photo), le maire de la commune de Banka, veut faire de cette commune de la région de l’Ouest un des poumons de la planète. Dans 20 ans, Banka doit pouvoir digérer une bonne quantité de gaz carbonique dégagé dans la nature. La finalité de ce projet environnemental est d’abord économique, car les caisses municipales pourront être renflouées grâce aux revenus issus de la taxe carbone internationale.
« Il y a des moyens de quantifier le carbone digéré sur place. Après quoi, la mairie peut soumissionner comme acteur crédible de la lutte contre le réchauffement climatique et percevoir une partie de la taxe carbone », explique le service communication de la commune.
En clair, la taxe carbone est une taxe environnementale sur les émissions de dioxyde de carbone, considéré comme l’un des principaux gaz à effet de serre. Dans le principe, les pollueurs payent à proportion de leurs émissions, et ceux qui contribuent à digérer ce gaz sont rémunérés.
Pour parvenir à inscrire Banka dans la short-list des communes qui bénéficient de cette rémunération, le maire vient d’engager un ambitieux projet de « revalorisation » du lac municipal. Il est question de réaménager ce lac en respectant son écosystème originel afin qu’il puisse absorber une grande quantité de gaz carbonique.
C’est Cyrille Siewe, le chef de bureau du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) à Nairobi au Kenya, qui est à l’origine de ce projet. Ce natif de Banka a réussi à convaincre le maire Nguessieuk de se lancer dans l’économie verte en profitant du potentiel du lac municipal de la ville. Surtout que Siewe a déjà mené pareil projet à l’étranger, au Kenya en l’occurrence.
Pour ce qui est de Banka, tout va commencer avec la mise en place d’une commission, qui doit encore obtenir l’aval du conseil municipal. Cette commission aura pour mission de sensibiliser les populations riveraines sur l’urgence et le bien-fondé de ce projet environnemental. Elle devra aussi préparer les déguerpissements.
Ensuite, il va falloir se rapprocher du gouvernement pour obtenir des informations utiles nécessaires à la réalisation de ce projet. Les responsables de la mairie de Banka souhaitent par exemple avoir d’anciennes photos aériennes du lac municipal s’ils veulent le réhabiliter en respectant son écosystème originel…
Pour terminer, toutes ces informations seront traitées afin de monter un projet qui sera inscrit dans le budget du PNUE pour un probable financement.
En rappel, le PNUE a vu le jour en 1972 dans le but de coordonner les activités des Nations unies dans le domaine de l’environnement et d’assister les pays dans la mise en œuvre de politiques environnementales.
Michel Ange Nga
Lire aussi:
Arrondissement Banka : l’organisation d’un tournoi de football divise le maire et le sous-préfet

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/societe/0509-9298-ouest-la-commune-de-banka-se-lance-dans-l-economie-verte