La centrale nucléaire de Zaporizhzhia sous le feu alors que les inspecteurs de l’AIEA arrivent bientôt – Analyse | Monde | Nouvelles

0 26

Des rapports ont émergé accusant russe forces de bombarder la route vers la centrale à emprunter par les inspecteurs alors que les craintes grandissent qu’une occupation prolongée et des dommages à la centrale pourraient conduire à une catastrophe nucléaire. Moscou et Kyiv se sont mutuellement accusés de mettre en péril la sécurité de la centrale nucléaire ces dernières semaines, obligeant l’ONU à exiger que les inspecteurs de l’AIEA accèdent au site pour surveiller la sécurité de la centrale.

L’Ukraine affirme que la Russie utilise l’usine comme bouclier pour que ses forces frappent les villes et villages, sachant qu’il sera difficile pour l’Ukraine de riposter.
Il a également accusé les forces russes d’avoir bombardé l’usine.

La Russie a nié les affirmations ukrainiennes de comportement imprudent, se demandant pourquoi elle bombarderait une installation où ses propres troupes sont en garnison comme ce qu’elle appelle un détail de sécurité.

Le chef de l’AIEA, Rafael Grossi, arrivé mercredi à Zaporizhzhia, a déclaré : « C’est une mission qui vise à prévenir un accident nucléaire et à préserver cette importante – la plus grande, la plus grande – centrale nucléaire d’Europe ».

Selon lui, une première tournée prendra quelques jours, après quoi « nous aurons une assez bonne idée de ce qui se passe ».

M. Grossi a déclaré qu’il espère que l’AIEA pourra bénéficier d’une présence continue sur le site dès son arrivée.

Cependant, des sources russes suggèrent que l’Ukraine est entièrement responsable du risque accru pour la sécurité de l’usine, affirmant que bien que les niveaux de rayonnement actuels soient normaux, toute activité malveillante à l’usine est entre les mains des Ukrainiens.

La Russie a également accusé l’Ukraine d’avoir tenté de saboter l’usine.

Un communiqué publié aujourd’hui par le ministère russe de la Défense a déclaré: « A 6h20, heure de Moscou, sur la côte du réservoir de Kakhovka, à 3 km au nord-est du ZNPP, le régime de Kyiv a débarqué deux groupes de sabotage des forces armées ukrainiennes avec un total jusqu’à 60 personnes sur sept bateaux à moteur à grande vitesse. »

LIRE LA SUITE:
Poutine subit un coup embarrassant alors que les missiles russes « dysfonctionnements »

La déclaration poursuit : « Les saboteurs ont été bloqués par des unités de la garde russe, qui gardaient la centrale nucléaire de Zaporizhzhia, et des unités des forces armées russes se sont approchées d’eux pour les renforcer.

«Actuellement, la destruction du groupe de sabotage des forces armées ukrainiennes avec la participation d’hélicoptères de l’aviation de l’armée est en cours.

« Vers 07h00, heure de Moscou, des unités des forces armées russes ont déjoué une tentative de débarquement d’une force d’assaut tactique des forces armées ukrainiennes sur deux barges automotrices qui ont quitté Nikopol à quelques kilomètres du ZNPP.

« À la suite des dégâts causés par le feu des forces armées russes, deux barges automotrices ont été coulées. »

A NE PAS MANQUER :
Taïwan rejette le « un pays, deux systèmes » de la Chine [REPORT]
Le Royaume-Uni signe un accord de défense avec Israël pour un radar de « nouvelle génération » [REVEAL]
Ben Wallace expose les échecs de Poutine « dans de nombreux domaines » [OPINION]

Selon les derniers rapports, les inspecteurs de l’AIEA se trouvent maintenant à une courte distance de la centrale électrique.

L’agence de presse Interfax-Ukraine rapporte que les inspecteurs se trouvent à un poste de contrôle à Novooleksandrivka, à environ 20 km de la centrale nucléaire de Zaporizhzhia.

Une source proche de la mission a déclaré à Interfax-Ukraine. « Vous pouvez entendre les arrivées ici.

« Mais au loin. »

L’un des membres de la mission a déclaré à l’agence: « Nous attendons quand ce sera sûr. »

Faites défiler jusqu’à notre section de commentaires ci-dessous pour partager VOTRE point de vue sur cette histoire



Cet article est apparu en premier en ANGLAIS sur https://www.express.co.uk/news/world/1663098/Zaporizhzhia-nuclear-power-plant-city-energodar-iaea-un-rafael-grossi-defence-news