Cameroun : Samuel Eto’o n’a aucune ambition en politique, il n’est pas en compétion avec son père

0 19

Six mois après sa prise de fonction à la tête de la Fecafoot, le bilan de Samuel Eto’o salué par le peuple camerounais n’a fait que accentué la détermination de ses détracteurs qui évitent tout  commentaire sur ce qui a été réalisé .

Guibai Gatama qui affiche une haine viscérale envers Samuel Etoo a fait tomber son masque après s’être fait viré par le comité exécutif de la Fecafoot .Il a  réagi par des propos qui révèlent le véritable mobil de ses attaques .

GUIBAI est promoteur du mouvement « 11 millions de nordistes » , un mouvement qui servirait de chantage au régime pour le renouvellement de l’élite du Grand Nord , en plus d’être un instrument pour l’alternance au sommet de l’Etat qui selon  certaines sources serait parrainé  par une Elite de la région du Sud .Il a déclaré : « Le Cameroun n’est pas le Liberia » .Par ses propos, Guibai veut insinuer que Samuel Eto’o adulé par le peuple camerounais viserait la présidence de la République du Cameroun.

Après toutes tentatives de bloquer Eto’o dans sa dynamique d’assainissement du football camerounais, ses détracteurs passent à une autre vitesse, vouloir l’opposer au chef de l’Etat, le président Paul Biya que Samuel Eto’o a toujours considéré comme son père. Eto’o n’a aucune ambition politique et son seul   objectif, son seul horizon c’est  redonner au football camerounais toute sa grandeur.

Cette manipulation de l’opinion qui consiste à faire passer Eto’o pour un postulant à la magistrature suprême au Cameroun est une nouvelle arme pour le déstabiliser dans sa mission car tenez-vous tranquille, au-delà de son gigantesque projet politique, Eto’o est déterminé à mettre à nu les prévaricateurs de l’argent du football qui doivent rendre gorge. Fraudes douanières, détournements de l’argent de construction des stades etc…

Lorsqu’on est porteur d’un véritable projet, il faut un délai adéquat pour l’implémenter, le corriger, l’évaluer et le réajuster. Quatre ans, le Comité exécutif de la Fecafoot a trouvé ce délai insuffisant pour réaliser ses nouveaux objectifs. À l’unanimité, il a décidé et informé Samuel Eto’o da la prolongation du mandat de 4 à Sept ans.

« Ce n’est pas le président Eto’o qui a initié la  réforme sur la durée du mandat. Il n’a fait que répondre à l’appel des délégués. Les délégués ont souhaité cette réforme. Le président Eto’o ne pouvait s’opposer à leur volonté…l’assemblée générale est souveraine. Et ses décisions sont sans appel. » Précise une source proche du COMEX.

« Si Eto’o était intéressé par le pouvoir politique, jamais, mais alors jamais, il n’aurait accepté la proposition des délégués de rallonger le mandat à 7ans.Cela est une évidence. Dès lors qu’il accepte de rester 7 ans à la Fecafoot, il s’exclut de facto de toute compétition politique en 2025. » Conclut la source.

Cameroun Liberté



Cet article est apparu en premier sur https://237actu.com/cameroun-samuel-eto-o-n-a-aucune-ambition-en-politique-il-n-est-pas-en-competion-avec-son-pere