Voici 6 recettes énergisantes pour les accros au café

1 48

Voici 6 recettes énergisantes pour les accros au café

 

1/6 – Granité au café
Faites fondre 200 g de sucre dans 30 cl d’eau frémissante. Laissez refroidir. Ajoutez 30 cl d’expresso ou de café fort. Placez 3 h au congélateur en grattant toutes les 15 à 20 min avec une fourchette.
2/6 – Trifle chantilly café
Mélanger 25 cl de crème fleurette avec 2 grosses c. à soupe de café moulu (pas du lyophilisé !). Réserver 3 h au réfrigérateur, passer au tamis, puis monter le mélange en chantilly avec 2 c. à soupe de sucre glace. Déposer dans chaque verrine 3 biscuits à la cuillère imbibés de café froid, napper de crème anglaise du commerce, puis de chantilly au café, et parsemer le tout de noisettes concassées grillées.
3/6 – Crème brûlée au café
Fouetter 6 jaunes d’œufs avec 40 cl de crème fleurette, 100 g de cassonade et 10 cl de café fort froid. Verser dans des plats à crème brûlée et faire cuire 1 h au four à 120 °C (th. 4). Placer 2 h au réfrigérateur. Juste avant de servir, saupoudrer de cassonade et faire gratiner sous le gril.
4/6 – Verrine express façon tiramisu
Trempez des biscuits dans du café fort, disposez-les dans une verrine, couvrez de petits-suisses fouettés avec de la vanille et du sucre roux, et saupoudrez de cacao.
5/6 – Velouté de potiron au sirop de café
Faire revenir 600 g de cubes de potiron et 2 échalotes émincées dans un peu d’huile. Verser 10 cl d’eau, saler, poivrer, couvrir et faire cuire 20 min. Mixer avec 5 cl de crème allégée. Chauffer 100 g de miel avec 5 cl de café fort et 1/2 c. à café d’extrait de café. Faire réduire 5 min, puis verser sur le velouté au moment de servir.
6/6 – Saint-Jacques au café
Porter à frémissement 5 cl de café fort avec 2 c. à soupe de sauce soja, 4 c. à s. d’huile d’olive et du poivre. Faire revenir 10 g de gingembre frais et râpé dans 1 c. à soupe d’huile. Faire dorer 16 noix de Saint-Jacques dans un peu d’huile, 2 min de chaque côté. Saler, poivrer, ajouter le gingembre et napper de sauce tiède au café.

 

[RECETTES AU CAFE] Expresso, filtre ou au lait, le café accompagne 60 % d’entre nous dès le saut du lit. Pour les plus accros, voici des recettes rapides à préparer pour booster votre énergie.

Le café, c’est bon pour… stimuler

Le café est connu pour les effets stimulants de sa caféine, un alcaloïde qui agit comme stimulant psychotrope. Elle stimule ainsi les capacités d’attention, de vigilance et de concentration, ainsi que de mémoire à long terme et de motricité. Ceci étant dit, en cuisine, la quantité de caféine contenue dans une portion est largement réduite. On ne compte donc pas sur les coquilles Saint-Jacques au café (dont on vous donne la recette) pour avoir le cerveau en ébullition jusqu’à 2 heures du matin !

Le café, c’est bon pour… faire le plein de minéraux

Une tasse de café fournit des minéraux : potassium, mais aussi magnésium, calcium, sodium, fer, zinc et cuivre, ainsi que des vitamines du groupe B (B2, B3, B5 et B6). Il apporte aussi une belle teneur de polyphénols antioxydants : de 200 à 550 mg par tasse. Selon une étude de NutriNet-Santé datant de mai 2010, le café serait même la première source d’apports de ceux-ci (bien avant les fruits et légumes et juste avant le thé).

Il est aussi établi que le café réduit le risque d’infarctus grâce à ses effets antioxydants, mais aussi qu’il n’élève pas la tension artérielle, prévient la calcification des artères et réduit le risque de mortalité d’origine cardiovasculaire après 50 ans (à partir de 3 tasses par jour).

Le café : une substance psychoactive

Substance dite « psychoactive », la caféine stimule les capacités d’attention et de concentration, et, à long terme, la mémoire et la motricité.

La dose de caféine considérée comme « normale » oscille entre 200 et 300 mg, mais la quantité de caféine est variable selon le café choisi :

  • 3 mg/150 ml (décaféiné)
  • 65 mg/150 ml (café soluble)
  • 50 à 120 mg/150 ml (arabica)
  • 150 à 250 mg/150 ml (robusta).

« C’est la dose à laquelle on obtient des effets intéressants », explique Astrid Nehlig, directrice de recherche à l’Inserm. Mais on évite d’en abuser car, en excès, le café a tendance à augmenter le rythme cardiaque (tachycardie), l’anxiété et l’irritabilité, et à nuire, parfois fortement, au sommeil. Et nous ne sommes pas tous égaux face à ses effets.

« Certaines personnes sont des « métaboliseurs lents » de la caféine, explique notre spécialiste. Chez elles, les effets de la caféine se font sentir plus longtemps. D’autres sont des « métaboliseurs rapides », qui l’éliminent plus vite. » Il faut aussi prendre en compte la quantité totale de caféine (thé, sodas…) absorbée dans la journée.

Un café en fin de repas est une bonne idée

La caféine stimule la sécrétion d’acide gastrique, nécessaire à la digestion. Normal ou déca, il favorise la production biliaire et augmente la motricité du côlon, d’où un effet légèrement laxatif après son absorption (dans la demi-heure). Néanmoins « certains sont sujets à des brûlures d’estomac à cause d’un composant du café, surtout s’il est bu en dehors des repas », prévient Astrid Nehlig.

Côté silhouette, la caféine augmente légèrement la thermogenèse, donc la dépense énergétique. Le café booste aussi la performance physique lors des sports d’endurance (course à pied, vélo…) et retarde l’apparition de la sensation de fatigue physique. Enfin, « la caféine agit comme antalgique et possède une action anticéphalées, explique Astrid Nehlig. Mais surtout, elle potentialise 40 % de l’action des antalgiques classiques, donc il est judicieux de les prendre avec un café. On peut ainsi diminuer la quantité de médicament. »

Avec une tasse de café je prépare…

>> Un milk-shake : Mixez au blender 1 verre de lait de noisette, 1 expresso et 1 boule de glace vanille, jusqu’à ce que la préparation soit mousseuse. Servez dans un verre et dégustez aussitôt.

>> Un café glacé : Mélangez une tasse de café filtre, des glaçons, une touche de sirop d’érable et une d’extrait de vanille.

>> Un affogato : Préparez un expresso, versez-le sur une boule de glace vanille installée dans un verre. Dégustez aussitôt ce grand classique italien, qui signifie « café noyé » ! Vous pouvez aussi utiliser une glace aux noisettes ou Stracciatella.

Une sauce pour mon steack : Poêlez la viande rouge dans un peu d’huile d’olive, puis retirez-la. Versez dans la poêle 20 g de beurre, 10 cl de crème liquide et 1 expresso corsé, laissez réduire en remuant et servez sur la viande.

Voici la pire erreur qui sabote les régimes

Cet article est apparu en premier  sur : https://www.topsante.com