La Russie porte un coup de marteau énergétique à l’UE alors qu’elle COUPE l’approvisionnement en gaz de l’Allemagne | Sciences | Nouvelles

0 16

La Russie a de nouveau interrompu les flux de gaz via le gazoduc Nord Stream 1, qui relie la Russie à l’Allemagne via la mer Baltique. Cette coupure à court terme pourrait porter un coup dur aux efforts de l’UE pour stocker de l’énergie pour l’hiver, alors que le bloc craint que le président russe Vladimir Poutine n’interrompe complètement les flux de gaz.

Gazprom, le géant de l’énergie soutenu par l’État russe, a évoqué un besoin de maintenance sur son seul compresseur restant.

C’est la deuxième fois au cours des derniers mois que Moscou a interrompu les flux de gaz à travers le gazoduc, pour des travaux de maintenance.

En juillet, Gazprom a interrompu les flux via le Nord Stream 1 pendant 10 jours, invoquant des travaux de maintenance, malgré les affirmations de l’Allemagne selon lesquelles cette décision était purement politique.

L’arrêt le plus récent devrait durer jusqu’au 3 septembre, selon Gazprom.

Contrairement à l’arrêt de juillet, celui-ci a été annoncé moins de deux semaines à l’avance, car Gazprom devrait se concentrer sur la dernière turbine en fonctionnement de la centrale.

La Russie a diminué les flux à travers le pipeline au cours des derniers mois, jusqu’à 40 % de sa capacité en juin et à 20 % en juillet.

Moscou a cité des problèmes de maintenance pour ces flux réduits et a blâmé les sanctions occidentales qui, selon elle, empêchent le retour et l’installation d’équipements.

L’UE est fortement dépendante de la Russie pour ses approvisionnements en énergie fossile, et au cours de l’année écoulée, Poutine a exploité cette dépendance en comprimant les flux, ce qui a fait grimper les prix de gros du gaz en Europe et au Royaume-Uni.

La Russie a également coupé complètement l’approvisionnement de la Bulgarie, du Danemark, de la Finlande, des Pays-Bas et de la Pologne pour ne pas avoir cédé aux demandes de Moscou de payer le gaz en roubles.

LIRE LA SUITE: Sonder si l’Allemagne a fourni à la Russie des « produits chimiques toxiques »

Klaus Mueller, président du régulateur de réseau allemand, a noté que si l’Allemagne progressait bien mieux que prévu dans le remplissage de ses installations de stockage de gaz, le pays n’avait toujours pas assez pour passer l’hiver.

Actuellement, à 83,26 %, Berlin se rapproche déjà de l’objectif de 85 % pour ses réservoirs de stockage de gaz nationaux d’ici le 1er octobre.

Cependant, il a averti qu’il pourrait ne pas être en mesure d’atteindre 95 % d’ici le 1er novembre sans une baisse drastique de la consommation des entreprises et des ménages.

L’UE dans son ensemble est à portée de main de ses 80% d’approvisionnement en gaz au 1er octobre, actuellement à 79,94%.



Cet article est apparu en premier en ANGLAIS sur https://www.express.co.uk/news/science/1662541/russia-switches-off-gas-supplies-eu-germany-gazprom-maintenance-putin-war-ukraine