Plus de 900 migrants tentent de traverser la Manche vers le Royaume-Uni en UN seul jour | Royaume-Uni | Nouvelles

0 22

Les parents transportant des tout-petits faisaient partie du dernier groupe à effectuer le voyage perfide de 21 milles en petits bateaux depuis la France.

Le nombre de personnes détenues par des agents des forces frontalières cette année est désormais de 25 043 – un chiffre qui n’a été atteint l’année dernière qu’en novembre 2021, alors que le total était de 25 792.

Dans des conditions calmes en mer, 915 personnes ont traversé les voies de navigation les plus fréquentées du monde lors de 19 incidents de trafic de personnes rien que samedi.

Les chiffres de samedi portent le total pour arriver jusqu’à présent en août à 8 644 sur 189 – le plus détenu en un seul mois ayant jamais traversé la Manche dans de petits bateaux.

Des hommes, des femmes et des enfants ont été amenés dans le port de Douvres, dans le Kent, samedi.

Des parents ont été vus en train de transporter des tout-petits hors des navires des forces frontalières sur la passerelle pour que leur statut d’immigration soit traité.

Un homme dans la vingtaine a semblé donner le signe d’un aigle albanais aux spectateurs alors qu’il débarquait.

Un certain nombre de familles avec de jeunes enfants ont également été escortées jusqu’au centre de traitement. Le canot de sauvetage Dungeness a également débarqué une quarantaine de migrants sur la plage de Dungeness, dans le Kent.

Les vents forts dans la Manche hier devraient durer toute la semaine, empêchant de nouvelles traversées pour le moment.

En 2021, un total de 28 526 personnes ont traversé la Manche dans de petits bateaux – contre 8 410 qui sont arrivés en 2020, selon les chiffres du gouvernement.

Natalie Elphicke, députée conservatrice de Douvres, estime que les autorités françaises devraient faire plus pour endiguer la vague d’immigrants en Grande-Bretagne.

Elle a déclaré : « La France a l’obligation morale et internationale de protéger les personnes vulnérables, de sauver des vies, d’arrêter les passeurs et de lutter contre le crime organisé. Ils ne devraient pas avoir besoin d’être payés pour faire leur devoir.

« C’est encore plus ridicule que nous leur payions des dizaines de millions de livres et que nous recevions si peu en retour. C’est un gaspillage choquant de l’argent durement gagné des contribuables. Régler la crise des petits bateaux doit être une priorité clé du prochain Premier ministre.



Cet article est apparu en premier sur https://www.express.co.uk/news/uk/1661569/migrant-crossing-channel-france-uk