Julien Doré : le chanteur se trouvait dans une « mauvaise période » au moment du tournage de The Voice Kids

0 31

Depuis deux semaines, Julien Doré occupe à l’écran les fauteuils rouges de la nouvelle saison de The Voice Kids. Un nouvel exercice pas évident, d’autant plus qu’au moment du tournage, le chanteur traversait une période compliquée.

C’est le nouveau chouchou des enfants. Julien Doré fait partie des coachs de la nouvelle saison de Les enfants de la voixdont le deuxième épisode a été diffusé ce samedi 27 août sur TF1. Aux côtés de Louaneelle aussi nouvelle recrue, Patrick Fiori et Kendji Giracl’interprète de Coco Câline tente de dénicher la future graine de star de la chanson française. Un exercice qui a remué en lui un paquet d’émotions, l’obligeant même à interrompre le tournage tant il était bouleversé par une prestation.

Il faut dire que, pendant le tournage, Julien Doré n’était pas au top de sa forme. Dans une interview accordée à Télé Loisirs ce samedi 27 août, le chanteur de 40 ans a expliqué avoir traversé une période difficile. « On est des artistes qui nous asseyons dans ce fauteuil-là mais on est aussi des êtres humains qui parfois traversent des périodes de vie plus ou moins faciles, personnelles et intimes. C’était mon cas pendant les tournages de l’émission »a-t-il confié à Télé Loisirs.

Julien Doré : « Ces larmes-là, je ne les oublierai pas »

S’il ne s’est pas exprimé davantage sur les raisons de son mal-être, le BFF de Clara Luciani a expliqué que le télé-crochet agissait comme une sorte de thérapie. « Souvent, dans des périodes de vie où on est amenés à traverser des choses pas faciles, la musique a ce pouvoir incroyable de pouvoir vous faire chavirer, dans des choses qui vous font beaucoup de bien, parce qu’elles vous soulagent »a exprimé Julien Doré. Et d’ajouter : « Parfois, cela se traduit aussi par des larmes. Ça a été mon cas. C’était très particulier pour moi de recevoir ces émotions-là car elles étaient décuplées par ce que j’étais en train de traverser en tant qu’homme. Et à la fois, c’était merveilleux car ces larmes-là, je ne les oublierai pas. »