« Il est temps » qu’Ozzy Osbourne retourne au Royaume-Uni car il « ne veut pas mourir en Amérique » | Nouvelles des célébrités | Showbiz et télévision

0 28

Ozzy Osbourne a qualifié la vie aux États-Unis de « f *** ing ridicule » en raison des crimes commis avec des armes à feu, révélant qu’il en avait « marre » d’entendre parler de fusillades de masse. La star de Black Sabbath, 73 ans, a confirmé que lui et sa femme Sharon, 69 ans, retournaient au Royaume-Uni, car il ne voulait pas mourir en Amérique.

Ozzy et Sharon vivent à Beverly Hills depuis plus de 25 ans, mais ont déjà révélé leur intention de retourner en Angleterre et l’ont également imputé au montant de l’impôt qu’ils paient de l’autre côté de l’étang.

Ils possèdent une propriété classée Grade II vieille de 120 ans dans le Buckinghamshire, appelée Welders House.

Et comme les États-Unis ont subi plus de 300 fusillades jusqu’à présent cette année, Ozzy en a assez.

« Tout est foutrement ridicule là-bas. J’en ai marre que des gens se fassent tuer tous les jours. Dieu sait combien de personnes ont été abattues lors de fusillades dans des écoles », a-t-il déclaré au Observateur.

LIRE LA SUITE: Un présentateur de télévision annonce la mort tragique de son fils bien-aimé de six ans

« Et il y a eu cette fusillade de masse à Vegas lors de ce concert … C’est fou. Et je ne veux pas mourir en Amérique. Je ne veux pas être enterré dans ce putain de Forest Lawn.

Il a ajouté : « Je suis anglais. Je veux être de retour. Mais ceci dit, si ma femme dit qu’il faut aller vivre à Tombouctou, j’irai. Mais non, il est juste temps pour moi de rentrer à la maison.

Sharon a insisté sur le fait que leur décision n’était pas due au diagnostic de la maladie de Parkinson d’Ozzy.

Elle a expliqué que l’Amérique avait « si radicalement changé » ces dernières années et l’a qualifiée d' »endroit très étrange où vivre en ce moment ».

Un an plus tard, on lui diagnostique la maladie de Parkinson.

Il a depuis subi deux opérations à la colonne vertébrale dans le but de réduire sa douleur – mais la première l’a laissé « à l’agonie » et il a presque eu besoin de boulons métalliques dans le cou.

« On m’a dit : ‘Tu as de bonnes chances d’être paralysé pour le reste de ta vie’. Vous ne vous attendez tout simplement pas à ce que le chirurgien soit un putain de boucher », a déclaré Ozzy.

Mais sa deuxième opération, en juin, a été beaucoup plus réussie, car il a trouvé un chirurgien qui « savait comment traiter les problèmes de colonne vertébrale ».



Cet article est apparu en premier en ANGLAIS sur https://www.express.co.uk/celebrity-news/1661566/Ozzy-Osbourne-Sharon-UK-America-health-news-latest