après le Grand-Nord, Jean Nkuete attendu en mission de réconciliation à l’Ouest

0 20

Du 23 au 31 août prochain, une délégation du comité central du Rassemblement démocratique que peuple camerounais (RDPC) conduite par Jean Nkuete, le secrétaire général du parti, va sillonner quatre des dix régions du pays. Labélisée « visites de travail auprès des délégations permanentes régionales du comité central », cette descente est en fait une mission de réconciliation et de remobilisation après les frustrations nées des élections municipales, législatives et régionales de 2020. Comme le répètent presque en chœur les membres de cette mission, « c’est un nouveau départ ».
Ainsi, en Ngaoundéré (région de l’Adamaoua) où il a présidé une réunion politique le 23 août dernier, Jean Nkuete (photo) est revenu sur le récent revers que le parti au pouvoir a subi dans cette région. « Il est inadmissible que nous ayons perdu les élections régionales dans l’Adamaoua à cause du vote irresponsable et inacceptable contre le RDPC de certains de nos camarades conseillers municipaux ».
Au terme des toutes premières élections régionales organisées en décembre 2020, le RDPC contrôlait 9 régions sur 10. Seule la région de l’Adamaoua a empêché le parti présidentiel de faire un carton plein. Le Conseil régional de ladite région est en effet contrôlé par l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP), une formation politique alliée du RDPC. « Le temps est venu d’engager l’incontournable et l’indispensable chantier de resserrement des rangs, d’apaisement et de réconciliation au sein du RDPC dans l’Adamaoua », a souhaité Jean Nkuete qui dit être venu pour « panser les blessures et évoluer en rangs serrés ».
Dans la région de l’Ouest où il se rendra le 29 août prochain, Jean Nkuete va tenter de remobiliser la base dans une circonscription électorale où le parti au pouvoir voit d’un mauvais œil l’ancrage de plus en plus prononcé du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), une des plus grandes forces de l’opposition. Le MRC a en effet démontré à nouveau sa popularité dans la région, le week-end dernier, par un grand rassemblement à la faveur de l’installation de nouveaux responsables locaux du parti. Jean Nkuete aura à cœur de montrer que l’Ouest reste acquis au parti au pouvoir.
Par ailleurs, le SG du comité central du parti présidentiel va tenter de mettre un terme aux conflits internes qui opposent plusieurs cadres du parti du flambeau dans la région de l’Ouest. Un climat envenimé par les batailles enregistrées lors des récentes élections locales. Le cas du département du Nde est une illustration parfaite de cette situation. Le RDPC y a en effet enregistré une forte opposition entre des militants acquis au ministre de l’Habitat et du Développement urbain, Ketcha Courtès et le clan du président du Sénat, Marcel Niat Njifenji dont le fils a brigué et remporté la mairie de Bangangté.
La mission Nkuete est également attendue à l’Est du Cameroun, où des militants ont été sanctionnés au terme des élections locales pour avoir contesté plusieurs choix de candidats de la hiérarchie du parti. Cette descente va se terminer le 31 août par la région du Sud, le « socle granitique du Renouveau ».
Ludovic Amara
 
Lire aussi :
RDPC : Jean Nkuete rappelle Cavaye Yéguié à l’ordre
Conseil régional : le RDPC mis en minorité dans l’Adamaoua par L’UNDP
Bangangte : l’élection du maire renvoyée au 6 mai suite au boycott des conseillers municipaux

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/politique/2508-9246-rdpc-apres-le-grand-nord-jean-nkuete-attendu-en-mission-de-reconciliation-a-l-ouest