Les vagues de chaleur de juillet ont causé 1 500 décès supplémentaires en Angleterre et au Pays de Galles | Royaume-Uni | Nouvelles

0 16

Les trois canicules officielles de juillet ont eu lieu du 10 au 22, du 23 au 25 et du 30 au 31.

Ces jours-là, le taux de mortalité moyen était de 7% supérieur à celui des autres dates du même mois en Angleterre.

En moyenne, 1 224 personnes sont mortes chaque jour pendant les trois vagues de chaleur du mois, en hausse par rapport aux autres jours où le chiffre était de 1 149.

Au Pays de Galles, neuf décès supplémentaires ont été enregistrés les jours les plus chauds, passant de 74 à 83 par rapport au reste du mois.

Cela représente un total de 1 512 décès supplémentaires au cours des 18 jours les plus chauds du mois de juillet.

Les décès quotidiens de COVID-19 étaient également plus élevés les jours les plus chauds, passant de 46 en moyenne à 60 pendant la canicule.

Un porte-parole de l’ONS a déclaré: «Les décès excessifs au cours de cette période pourraient être dus à une combinaison de facteurs, pas seulement à l’augmentation de la chaleur.

« Une enquête plus approfondie est nécessaire pour bien comprendre cela, y compris davantage de décès enregistrés. »

Le Met Office a également confirmé que le Royaume-Uni avait connu sa nuit la plus chaude jamais enregistrée lors de la chaleur extraordinaire du mois dernier.

LIRE LA SUITE: L’Ukraine célèbre le jour de l’indépendance en se moquant de Poutine

Le responsable de la qualité des données du Met Office, John Penman, a déclaré: «Ce nouveau record est un autre rappel de la gravité de la chaleur en juillet.

«Ce qui est remarquable, c’est à quel point cela a dépassé le record précédent, dépassant le record d’août 1990 de 23,9 ° C de près de trois degrés.

« Tout comme les sommets de la journée, les températures nocturnes ont battu les records précédents pendant une période de chaleur sans précédent au Royaume-Uni. »



Cet article est apparu en premier sur https://www.express.co.uk/news/uk/1659494/heatwaves-july-extra-1-500-deaths-england-wales-ont