Jean-Luc Delarue : pourquoi son ex Elisabeth Bost voulait faire annuler son mariage avec Anissa Khelifi

0 20

Le 23 août 2022 marquera le dixième anniversaire de la mort de Jean-Luc Delarue. L’occasion de revenir sur la bataille livrée par l’ancienne compagne d’Elisabeth Bost à la dernière épouse de l’animateur. Elle avait d’ailleurs voulu faire annuler leur mariage, comme l’avait révélé Le Point.

Le 23 août 2022, Jean-Luc Delarue a rendu son dernier souffle après s’être battu contre un cancer de l’estomac et du péritoine. Le célèbre animateur laissait derrière lui son fils, Jean, ainsi que sa dernière épouse, Anissa Khelifi. Les tourtereaux s’étaient dits “oui” pour la vie en 2012 à Belle-Île-en-Mer, trois mois avant le décès de Jean-Luc Delarue. Avant de rendre son dernier souffle, celui qui était le directeur de Réservoir Prod avait fait le choix de diviser sa fortune entre son fils et sa dernière épouse. Seulement, la mère de Jean, le fils de l’animateur, Elisabeth Bost, n’était pas du tout d’accord. Elle avait assuré que contrairement aux veuves, les enfants ne sont pas exemptés d’impôts sur la succession. Elle estimait donc que son fils allait perdre beaucoup d’argent.

Pour que son fils ne soit pas lésé, elle a tout tenté, même de faire annuler le mariage entre Jean-Luc Delarue et Anissa Khelifi. Selon les informations du Indiquerrévélées en 2016, c’est cette année là qu’elle avait fait sa première demande d’annulation. Son assignation avait été examinée par le tribunal de grande instance de Paris. La journaliste demandait également l’annulation du pacs conclu entre entre les deux amants au printemps 2012. Selon elle, les choses étaient claires : Jean-Luc Delarue, fatigué par son cancer, avait été influencé par Anissa Khelifi dans les derniers mois de sa vie.

Anissa Khelifi avait obtenu gain de cause par la justice

Ainsi, elle lui aurait fait signer des papiers officiels lui permettant d’être l’héritière, à 50%, de l’animateur. De son côté, la principale intéressée avait nié en boucle ces accusations. Elle avait dénoncé un “harcèlement judiciaire” tout en rappelant que son mariage avec Jean-Luc Delarue avait été décidé avant que son cancer ne soit diagnostiqué. Les juges ont retenu la version de la dernière épouse de l’animateur.