Jean-Jacques Goldman : sa fille Caroline crée des remous avec des propos qui dérangent

0 17

Mardi 16 août 2022, la fille de Jean-Jacques Goldman, Caroline Goldman est intervenue sur France Inter dans le podcast Sous le soleil de Platon. Elle a évoqué l’éducation positive des enfants.

En retrait des médias depuis plusieurs années, Jean-Jacques Goldman file le parfait amour avec Nathalie Thu Huong-Lagier. Le couple a trois enfants, Maya (18 ans), Kimi (17 ans) et Rose (15 ans). Avant cette relation, le compositeur était marié avec la psychologue Catherine Morletavec qui il a également eu trois enfants, Nina (37 ans), Michael (43 ans) et Caroline (47 ans). Cette dernière a décidé de suivre les pas de sa mère et est devenue psychologue pour enfants.

Mardi 16 août, Caroline Goldman était l’invitée de France Inter dans le podcast Sous le soleil de Platon. L’occasion pour elle d’aborder l’éducation positive et bienveillantequi divise parfois. En effet, la fille aînée de Jean-Jacques Goldman préconise surtout de donner des limites dans l’éducationcomme elle l’explique dans son livre File dans ta chambre (Interéditions).

Les conseils de Caroline Goldman divisent les auditeurs

Lors de son passage dans France Inter, Caroline Goldmann a tenu à alerter les auditeurs sur les pièges médiatiques racoleurs vendant des méthodes éducatives attractives sous l’appellation d’éducation positive. Des conseils qui ont ensuite divisé sur son compte Instagram où elle a posté une photo aux côtés de Charles Pepin.

En effet, on pouvait lire des avis différents dans les commentairescertains dénonçant ses propos : “C’est quand même dommage que vous vous fassiez connaître essentiellement en tapant sur l’éducation dite ‘positive’ et en énonçant des idées reçues par ailleurs complètement fausses“. D’un autre côté, de nombreux abonnés de celle qui exerce son métier depuis une vingtaine d’années ont salué ses affirmations : “Jubilatoire ! À écouter d’urgence“, “Très intéressant, clair et instructif” ou encore “Au moins quelqu’un qui ose dire que tout n’est pas autorisé, qu’il y a des règles à respecter“. Le débat semble être ouvert.