Harry et Meghan risquent d’être «attaqués» lors d’un voyage au Royaume-Uni sans l’aide de la police | royale | Nouvelles

0 16

Prince-Harry et Meghan Markle pourrait être agressé si le duc de Sussex ne parvient pas à obtenir une protection de sécurité, a averti un expert en sécurité royale. Le prince Harry a intenté une deuxième action en justice devant la Haute Cour contre le ministère de l’Intérieur britannique et la police métropolitaine peu de temps après que le gouvernement britannique a refusé de lui accorder sa propre protection lors de sa visite au Royaume-Uni. Le duc de Sussex avait précédemment déclaré qu’il serait dangereux pour lui de se rendre au Royaume-Uni avec sa femme Meghan Markle et ses enfants Archie et Lilibet si aucune protection policière n’était fournie.

Interrogé sur son opinion sur l’issue potentielle de l’affaire, l’expert en sécurité royale Richard Aitch a déclaré à Us Weekly : “J’aimerais penser qu’Harry bénéficie effectivement d’une protection policière.

“C’est un coût pour lui, mais néanmoins, une forme, un élément de cette surveillance policière. Personne ne semble réellement considérer les répercussions.

“Et si la protection policière n’est pas assurée et que Harry ou Meghan sont réellement attaqués?”

Le duc de Sussex a perdu sa sécurité financée par les contribuables en 2020 lorsqu’il a démissionné de son poste de royal actif et a déménagé aux États-Unis avec sa femme Meghan Markle. Dans le but de rétablir son droit à la protection policière, le prince Harry a déposé une deuxième plainte devant la Haute Cour avec le ministère de l’Intérieur et la police métropolitaine identifiés comme défendeurs.

Le gouvernement britannique lui avait précédemment refusé le droit de payer de sa poche des officiers spécialisés de Scotland Yard ayant accès aux renseignements nationaux pour protéger les Sussex.

Une porte-parole du Bureau judiciaire a déclaré au Mirror : “Pour le moment, aucune audience n’est prévue mais le tribunal a reçu une demande.”

Le prince Harry et son équipe juridique avaient fait valoir que son entourage américain n’avait pas suffisamment de juridiction en Grande-Bretagne pour pouvoir le protéger correctement, ajoutant que l’embauche de policiers ne coûterait rien au contribuable.

Mais le Comité exécutif pour la protection de la royauté et des personnalités publiques (Ravec) a statué en juin dernier que le duc de Sussex n’avait pas droit au «même degré» de sécurité car il est désormais un citoyen privé.

LIRE LA SUITE: Meghan et Harry “déterminés” à montrer que “leur chemin est le meilleur”



Cet article est apparu en premier en ANGLAIS sur https://www.express.co.uk/news/royal/1656627/prince-harry-meghan-markle-uk-return-police-protection-lawsuit-vn