Lewis Hamilton et George Russell font face à des dommages au dos à long terme en raison de problèmes de marsouinage | F1 | sport

0 104

Lewis Hamilton et George Russel pourraient faire face à des dommages au dos à long terme si leurs problèmes de marsouinage continuent d’être une préoccupation majeure pour Mercedes. Les Silver Arrows ont été l’un des plus touchés par le rebond avec Hamilton dans une douleur intense au Grand Prix d’Azerbaïdjan plus tôt cette saison.

Gemma Fisher, ostéopathe consultante en performance humaine travaillant en F1, affirme que les pilotes pourraient subir des dommages au disque si les oscillations se poursuivent. Les conducteurs risquent également des dommages à court terme, notamment une inflammation musculaire, des lésions nerveuses et des douleurs aux côtes.

S’adressant à Express Sport, Fisher a déclaré: «Le court terme correspond aux niveaux légers d’inconfort, vous pouvez avoir ce qu’on appelle une irritation des facettes, les facettes sont les petites articulations de la colonne vertébrale… mais le choc de celles-ci, ce sont des structures sensibles à la douleur.

“Ils peuvent devenir douloureux, ils peuvent se référer et irradier la douleur. Ensuite, si vous avez un niveau d’inflammation de bas niveau qui se produit autour de cette surface articulaire… quand vous en avez beaucoup de manière cumulative dans une zone par rapport à la normale, c’est en fait un irritant chimique pour les nerfs. Ainsi, l’inflammation peut alors commencer à vous donner une douleur référée et des symptômes référés qui commencent à affecter les nerfs qui vont plus loin vers les extrémités.

LIRE LA SUITE: Toto Wolff réalise son souhait alors que le président de la FIA annonce de nouveaux changements de règles

“L’un des autres aspects de la charge ascendante et descendante des oscillations peut entraîner des maux de tête cervicogènes, c’est-à-dire des maux de tête qui dérivent du cou et de la colonne vertébrale.” Fisher prévient également que les conducteurs peuvent ressentir une “douleur lancinante” en raison de lésions aux côtes. ce qui peut être très douloureux.

Sur une période de temps, elle suggère également que les conducteurs pourraient subir de graves dommages au dos en raison de «micro-traumatismes» sur les disques. Elle a expliqué: «Les implications à plus long terme de ce dont nous sommes conscients en tant que professionnel de la santé avec ce marsouinage sont l’impact qu’il a sur les disques.

« Les disques sont les structures absorbant les chocs dans la colonne vertébrale. Ils sont destinés à absorber les chocs. C’est pour cela qu’ils sont conçus. Mais le problème que cela peut causer est exacerbé par le fait que la colonne vertébrale est dans une position fléchie… nous sommes censés être debout et courir et marcher. Nous ne sommes pas conçus pour être assis sur des chaises d’ordinateur, sans parler d’une voiture de Formule 1.

A NE PAS MANQUER
Lewis Hamilton et George Russell transpirent après le changement de règlement de la FIA [INSIGHT]
Russell détaille l’enquête F1 envoyée à chaque pilote sur les problèmes de santé [ANALYSIS]
Wolff s’en prend à Horner “ennuyé” alors que la règle de la FIA gronde [COMMENT]

«Être fléchi dans cette position pendant une longue période de temps, cela charge en soi la zone… au fil du temps, cela étire en soi les fibres postérieures, les ligaments le long de la colonne vertébrale et les fibres à l’arrière du disque. Le souci n’est pas seulement l’intensité mais la fréquence des oscillations.

“Les forces de haut en bas exercent alors une pression accrue sur la partie arrière des disques qui commencent alors à exercer une pression sur l’endroit où les nerfs sortent de la colonne vertébrale et provoquent à nouveau cette inflammation. C’est au fil du temps la préoccupation, c’est l’effet cumulatif de cela. Fisher explique que si les corps des pilotes sont alors incapables de récupérer complètement entre les courses en raison du calendrier chargé.

Mercedes a affirmé que ses problèmes de proposition étaient désormais “résolus”, mais le patron Toto Wolff a toujours accueilli favorablement les nouvelles règles de F1 pour résoudre les problèmes. La FIA introduira un contrôle d’oscillation pour le Grand Prix de Belgique et a admis que d’autres modifications des hauteurs de caisse entreraient en place pour la saison prochaine.



Cet article est apparu en premier en ANGLAIS sur https://www.express.co.uk/sport/f1-autosport/1653813/lewis-hamilton-george-russell-mercedes-porpoising-back-pains