Voici 4 célébrités qui parlent librement de leur avortement

0 96

Voici 4 célébrités qui parlent librement de leur avortement

 

L’avortement est un sujet délicat et controversé. Les raisons sont d’ailleurs très personnelles. Mais ces 4 stars américaines on choisi de s’exprimer et de briser le tabou autour de leur avortement.

L’avortement est un sujet controversé, se prêtant souvent à des débats sans fin. Récemment, il a d’ailleurs été interdits dans plusieurs états des Etats-Unis. Provoquant un déferlement d’incompréhension et de haine dans le monde. Certaines femmes sont très réservées à ce sujet, tandis que d’autres n’hésitent pas à en parler ouvertement et librement. C’est notamment le cas de nombreuses célébrités et personnalités publiques qui ne se cachent plus d’avoir eu recours à l’avortement. Si les raisons de cet acte sont personnelles et propres à chacune, elles ont pourtant fait le choix de s’exprimer et de briser le tabou autour de ce point si sensible. Ainsi, Nicki Minaj, Uma Thurman, Woopi Goldberg et Laura Pepron, font parti des stars américaines qui ont raconté leur histoire, en soutien aux droits à l’avortement. Les voici.

 

Nicki Minaj

Nicki Minaj, rappeuse aujourd’hui âgée de 39 ans, a partagé des détails plutôt personnels sur un avortement qu’elle a vécu aux alentours de 19 ans. C’est lors d’une interview avec Rolling Stones en 2014 qu’elle a fait des révélations inattendues. Elle a dévoilé qu’il s’agissait d’une étape extrêmement difficile à vivre dans sa vie. « Je pensais que j’allais mourir. J’étais une adolescente. L’avortement a été la chose la plus difficile que je n’aie jamais vécue », confiait-elle. Nicki Minaj a également expliqué qu’elle avait subit une détresse psychologique après cet avortement. Cependant, elle reste persuadée qu’il s’agissait du bon choix. La rappeuse avait confié : « Je n’étais pas prête. Je n’avais rien à offrir à un enfant ». D’ailleurs, ce n’est qu’en septembre 2020 que Nicki Minaj a accueilli son tout premier enfant.

Uma Thurman

Uma Thurman a écrit une tribune pour le Washington Post en 2021 dans laquelle elle se prononce contre la loi texane sur l’avortement. L’actrice de Kill Bill partageait alors sa propre expérience pour appuyer son point de vue. Elle expliquait avoir été « accidentellement fécondée par un homme beaucoup plus âgé ». Ainsi, elle a « l’espoir de détourner les flammes de la controverse des femmes vulnérables sur lesquelles cette loi aura un effet immédiat ». L’actrice a livré plusieurs détails concernant cet épisode de sa vie. Notamment son désir de garder le bébé, mais sa décision d’interrompre sa grossesse après avoir consulté ses parents. « Nous avons décidé en famille que je ne pouvais pas mener à bien cette grossesse et avons convenu que l’IVG était le bon choix. J’ai néanmoins eu le cœur brisé », confiait-elle.

Whoopi Goldberg

Whoopi Goldberg, actrice de 66 ans a clairement exprimé sa position sur l’avortement. Elle d’ailleurs récemment prononcé un discours sur l’autonomie corporelle, assimilant l’accès à l’avortement aux soins de santé, en dépit des nouvelles lois et décisions politiques à ce sujet. L’interprète de Deloris dans Sister Act a également évoqué sa propre expérience. Elle s’est confiée dans un essai pour le livre The Choices We Made d’Angela Bonavogila. « J’ai découvert que j’étais enceinte quand j’avais 14 ans. Je n’ai pas eu mes règles. Je n’ai parlé à personne. J’ai paniqué. Je me suis assise dans des bains chauds. Je buvais des mélanges étranges dont les filles me parlaient. Je suis tombée violemment malade ». Une expérience qui n’a donc pas été très bonne pour Woopi Goldberg, mais qui ne regrette cependant pas son choix.

Laura Prepon

Connue principalement pour son rôle dans Orange is the new black, Laura Prepon a fait des révélations. Elle a confié a people qu’elle et son mari avait choisi d’interrompre sa deuxième grossesse après qu’une échographie ait révélé que le fœtus souffrait certainement d’un handicap congénital. Poursuivre cette grossesse aurait donc pu mettre la vie de l’actrice en danger, mais également celle de son bébé. Elle a expliqué : « Notre spécialiste en néonatologie nous a dit que le cerveau et les os ne se développaient pas correctement ». Suite à cela, Laura Prepon a choisi de rendre son expérience et son histoire publique. Le but ? « Avoir une vraie conversation sur la maternité ». Elle explique que pour en parler, « il faut partager des vérités et parler de ce qui se passe vraiment ».

Xnxx : Voici donc 5 conseils ultra hot pour apporter du désir dans ton couple et casser la routine en vacances.

Cet article est apparu en premier  sur : https://trendy.letudiant.fr