décès de Dakole Daïssala, sénateur et ancien ministre

0 148

La nouvelle s’est répandue très tôt ce 9 août 2022 : le sénateur, président national du Mouvement pour la défense du Cameroun (MDR) et ancien ministre d’État chargé des Postes et Télécommunications (1992-1997) n’est plus. Dakole Daïssala s’est éteint au CHU de Yaoundé. Une source au Sénat confie à SBBC que l’homme était très malade et interné dans cette formation hospitalière depuis une semaine. Il devait y subir une amputation de jambe. Dakole Daïssala quitte la scène à l’âge de 79 ans.
Originaire de Goundye, par Kaele, dans le département du Mayo Kani, région de l’Extrême-Nord, Dakolé Daïssala a par ailleurs été député à l’Assemblée nationale de 1997 à 2002. Connu pour son franc-parler, l’ancien ministre a longtemps servi dans l’administration centrale. De 1969 à 1970, il est directeur adjoint de l’administration générale au ministère des Finances, puis directeur des Transports de 1970 à 1973. Il sera également directeur général adjoint de la Société de transports urbains du Cameroun de 1973 à 1975, puis directeur général de 1975 jusqu’à 1984.
Le MDR fait partie de la majorité présidentielle menée par le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC). Cette alliance remonte aux élections législatives de 1992. Avec une majorité relative de 88 sièges sur 180, le RDPC s’associe au MRD qui s’en tire avec six députés pour faire passer ses projets de loi à l’Assemblée nationale.
Très implanté dans les départements du Mayo Kani et du Mayo Danay, le MDR perd son seul sénateur et dispose néanmoins encore de deux députés, de trois maires et des conseillers municipaux. Avec la disparition de son président national, la succession est ouverte au sein de cette formation politique dont les dernières assises remontent à près de 30 ans.
L.A.

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/societe/0908-9202-necrologie-deces-de-dakole-daissala-senateur-et-ancien-ministre