L’Algérie rejoint ses pairs au capital d’Afreximbank – Jeune Afrique

0 14

Par deux décrets parus les 8 et 14 juin, le président Abdelmadjid Tebboune a autorisé l’adhésion de l’Algérie à la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) et la souscription à hauteur de 125 actions au capital de l’institution panafricaine basée au Caire.

Selon les estimations de Jeune Afrique, Alger devrait débourser autour de 2 millions de dollars (1,9 million d’euros) pour cette prise de participation, tandis qu’un reliquat d’environ 3 millions de dollars subsisterait sous forme de capital exigible. Alger devrait obtenir une part très marginale du capital, autour de 0,1%, très loin derrière d’autres actionnaires africains, tels que la Côte d’Ivoire (4 600 actions et 3,87 % du capital à la fin de 2019), l’Égypte (11,56 %) ou encore le Nigeria (6,07 %).


À Lire


Afreximbank, une banque d’influence

Intérêt marqué du secteur privé

Bien que de faible valeur en fonds propres, l’entrée de l’Algérie au tour de table

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1355567/economie/lalgerie-rejoint-ses-pairs-au-capital-dafreximbank/

Laisser un commentaire