le gouvernement recommande les farines locales pour remplacer le blé

0 16

(Agence Ecofin) – Conséquence de la guerre en Ukraine, les tensions sur l’approvisionnement mondial en blé affectent également le Togo. Selon les données de l’OMC, le pays a importé près de 70 000 tonnes de blé et de méteil de la Fédération russe en 2020.

Alors que le monde entier est confronté à une tension dans l’approvisionnement en blé, en raison de la guerre en Ukraine, les autorités togolaises encouragent la transformation des tubercules et céréales locales en farine pour fabriquer du pain. En ce sens, la cheffe du gouvernement, Victoire Dogbé, en compagnie des ministres Kodjo Adedze et Myriam Dossou d’Almeida, a visité des sociétés basées à Lomé et spécialisées dans la fabrication et l’utilisation de la farine locale.

Ces sociétés sont spécialisées dans la production de la farine et du pain à base du manioc, de l’igname, du soja, du maïs et du riz.

Dans ces unités de transformation, le Premier ministre a réaffirmé l’ambition du gouvernement de promouvoir la transformation des produits locaux sur place. Elle a précisément relevé la nécessité d’accélérer l’incorporation des farines locales dans la production de pains et des produits dérivés de boulangerie.

2 OMC

Depuis le 24 février 2022, date à laquelle la Russie a envahi l’Ukraine, le Togo à l’instar de plusieurs pays, fait face à la pénurie de blé. Le pays ouest-africain importe plus cette matière première du pays de Vladimir Poutine. Selon l’Organisation mondiale du commerce (OMC), en 2020, Lomé a acheté près de 70 000 t de blé et méteil de la Fédération de Russie.

Esaïe Edoh

Cet article est apparu en premier sur https://www.agenceecofin.com/agro/2405-97954-togo-le-gouvernement-recommande-les-farines-locales-pour-remplacer-le-ble

Laisser un commentaire