En 15 ans, M-Pesa s’est imposé comme le moteur de la croissance de Safaricom

0 6

(Agence Ecofin) – Le transfert d’argent par mobile, présenté comme une innovation majeure pour une Afrique faiblement bancarisée, a beaucoup évolué au fil des ans. De nouvelles opportunités ont émergé avec la transformation numérique. Certains opérateurs ont su les saisir et gagner en valeur.

Le service financier sur mobile de Safaricom, M-Pesa, a été lancé en 2007 au Kenya. 15 ans après, il est devenu le principal moteur de la croissance de la société dans un marché télécoms en constante mutation.

Dans son rapport financier pour l’année 2021, publié jeudi 12 mai, l’opérateur leader du marché télécoms kényan révèle que M-Pesa a pesé pour 38,3 % dans son revenu annuel estimé à 298,077 millions de shillings kényans (2,5 milliards $). Soit 107,691 millions de shillings kényans de plus comparé à 2021, en croissance de 30,3 %.

L’année dernière, la contribution financière du M-Pesa était déjà légèrement au-dessus de celle du segment voix qui a longtemps été le cœur des revenus de Safaricom. 82,647.4 millions de shillings kényans contre 82,552 millions de shillings kényans pour la voix. Pour 2022, le segment voix a pesé pour 29,6 % des revenus de Safaricom. Soit 83,211.8 millions de shillings kényans. Ensemble, les deux segments de marchés représentent 67,9 % des revenus de Safaricom qui sont d’ailleurs en croissance de 12,9 % comparé à 2021.

 Les divers produits financiers proposés via M-Pesa

Source : Safaricom 

Safaricom a investi en conséquence pour que M-Pesa devienne un pilier de sa santé financière. La société a su la faire évoluer au fil des différents contextes de marché. Le service qui propose actuellement une diversité de produits à valeur ajoutée notamment le paiement, le crédit, l’épargne, le transfert international qui ont rejoint les traditionnelles offres d’envoi et de retrait d’argent, s’est numérisé. Pour le rendre accessible au plus grand nombre, Safaricom a porté sa couverture 4G à près de 80 % du Kenya. Le nombre d’agents a augmenté de 5,7 % pour se stabiliser à 262 004 contre 247 869 l’année financière dernière.

La valeur totale des transactions M-PESA a augmenté de 34,0 % en glissement annuel pour atteindre 29,55 milliards de shillings kényans, tandis que le volume des transactions a augmenté de 34,9 % en glissement annuel pour atteindre 15,75 milliards.

Le revenu moyen par utilisateur (ARPU) de M-PESA actif sur un mois a augmenté de 18,9 % en glissement annuel pour atteindre 305,37 shillings kényans, tandis que les transactions facturables par mois et par client ont augmenté de 16,6 % en glissement annuel pour atteindre le nombre de 20,25. Les clients actifs de M-PESA sur un mois ont grimpé de 7,8 % en glissement annuel pour atteindre 30,53 millions.

Bien conscient des nouveaux défis qui se profilent dans un marché qui se numérise et qui voit apparaître de plus en plus de fintech, Peter Ndegwa, le président-directeur général de Safaricom, a affirmé la détermination de l’entreprise à continuer « d’améliorer le style de vie numérique de nos clients ». 

Muriel Edjo

Lire aussi : 03/05/2022 – Ethiopie : Safaricom n’a pas respecté le délai prévu pour le lancement de ses activités

Cet article est apparu en premier sur https://www.agenceecofin.com/telecom/1305-97583-kenya-en-15-ans-m-pesa-s-est-impose-comme-le-moteur-de-la-croissance-de-safaricom

Laisser un commentaire