l’axe Bamako-Conakry boosté par les sanctions ?  – Jeune Afrique

0 16

Conakry, le 10 janvier 2022. La conférence de presse du Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) est, comme à l’accoutumée, martiale et solennelle. Trente-cinq militaires, bérets ou calots vissés sur la tête, se tiennent en rang serrés derrière la lieutenante-colonelle Aminata Diallo lorsque celle-ci annonce que la Guinée maintient sa frontière ouverte avec le Mali.

À la tête du pays depuis le renversement d’Alpha Condé en septembre dernier, le CNRD, dirigé par le colonel Mamadi Doumbouya, joue sans hésiter la carte de la solidarité avec son voisin, face à l’embargo décidé par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) pour sanctionner le projet des colonels maliens de prolonger la transition. Seule la Guinée a donc maintenu ouvertes ses frontières avec le Mali, les treize autres membres de la Cedeao les ont fermées.

« C’est une décision

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1336499/economie/mali-cedeaoaf-laxe-bamako-conakryafbooste-par-les-sanctions/

Laisser un commentaire