Las Palmas, escale portuaire obligée – Jeune Afrique

0 23

Si les îles Canaries jouent depuis des siècles le rôle de plaque tournante commerciale dans l’Atlantique, elles le doivent en grande partie à leur statut fiscal, mais aussi et surtout à leurs ports. Idéalement situés sur les grandes routes maritimes orientées vers le sud et vers l’ouest, ils offrent une première escale au départ de l’Europe.

Dépassant sa réputation de principale porte d’entrée de l’archipel, acquise du temps où venait y charbonner les navires de la Navy britannique, Las Palmas est aujourd’hui l’un des principaux hubs portuaires de la sous-région, avec des activités bien plus diversifiées que celles du voisin marocain Tanger Med.

Puissant moteur de l’économie

Las Palmas reste leader sur les secteurs de la réparation, de l’avitaillement, en plus de voir passer 1 million de conteneurs par an sur ses terminaux, grâce entre autres à Mediterranean Shipping Company (MSC), qui en a fait l’une de ses principales plateformes de transbordement le long de la côte africaine. Le quatrième port espagnol joue également la carte logistique, avec succès puisqu’il abrite l’un des principaux dépôts onusiens d’aliments destinés à l’Afrique, ainsi que le centre d’aide humanitaire commun à la Croix-Rouge et au Croissant-Rouge.

Les responsables du port ne misent pas que sur la croissance des échanges commerciaux pour se rapprocher de l’Afrique

Relié à plus de 350 terminaux à travers le monde, dont près de 70 situés en Afrique, « le port reste un puissant moteur de l’économie canarienne », estime Luis Ibarra, président de l’autorité portuaire. D’autant plus que ses bassins sont adossés à de vastes zones franches, dont les taux d’imposition imbattables n’ont d’autres buts que de favoriser les investissements directs étrangers (IDE) en provenance des pays d’Afrique notamment.

Les responsables du port de Las Palmas ne misent pas que sur la croissance des échanges commerciaux pour se rapprocher de l’Afrique, mais aussi sur la fréquence de leurs rencontres avec les professionnels des différents ports du continent, auxquels ils sont prêts à apporter leur expertise. Une manière pour Las Palmas de se rendre encore un peu plus indispensable et de revendiquer son rôle de premier plan dans la desserte maritime de la côte ouest-africaine.

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1313790/economie/canaries-las-palmas-escale-portuaire-obligee/

Laisser un commentaire