l’appel du pied d’Adesina à Dubaï et aux donateurs du Fonds africain de développement – Jeune Afrique

0 12

Pendant trois jours, du 29 au 31 mars, Akinwumi Adesina, le président de la Banque africaine de développement (BAD), a conduit une mission officielle au pas de charge, à Dubaï et Abou Dhabi, respectivement première ville et capitale fédérale des Émirats arabes unis. Le dirigeant nigérian a participé non seulement aux événements prévus pendant l’exposition universelle 2020 de Dubaï, qui s’est achevée le 31 mars, mais a également pris la parole durant le Dubai Annual Investment Meeting.

« Les Émirats arabes unis sont un membre très apprécié au Fonds africain de développement [FAD], le guichet concessionnel du Groupe de la Banque qui soutient les pays à faible revenu depuis 1978″, s’est félicité le patron de la BAD, qui contrôle 50 % du capital du FAD, le reliquat revenant à des pays non africains pour l’essentiel. « Nous espérons pouvoir, à un moment donné, accueillir les Émirats comme membre de la BAD », a ajouté le Nigérian. La fédération émiratie, qui a adhéré au Fonds en 1976, est restée très en retrait des activités de l’institution panafricaine depuis au moins une demi-douzaine d’années. Elle demeure, à date, le seul pays étranger à avoir adhéré au FAD mais à ne pas être devenu membre de la BAD.

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1337365/economie/finance-lappel-du-pied-dadesina-a-dubai-et-aux-donateurs-du-fonds-africain-de-developpement/

Laisser un commentaire