La Chambre d’agriculture veut mettre en place un dispositif de financement agricole, inspiré de l’Inde et de l’Indonésie

0 6



(Investir au Cameroun) – Dans son plan d’action 2022, la Chambre d’agriculture, des pêches, de l’élevage et des forêts du Cameroun (Capef) a prévu la mise en place d’un dispositif de financement agricole. Il devrait être basé sur les micro-épargnes et les microcrédits, sur le modèle indien et indonésien qui s’appuie sur les comités d’intermédiaires financiers. 

Ce dispositif différent des banques, apprend-on, devrait faciliter l’accès des producteurs ruraux aux micro-crédits avec des conditions d’accessibilité simples et avec des taux d’intérêt très bas dans le seul but d’assurer la fluidité des devises, leur stabilité dans l’économie nationale et leur circulation aisée entre les ressortissants de la Capef.

Il faut noter que ce n’est pas la première fois que la Chambre d’agriculture parle d’un système de financements dans le secteur agricole. En 2016, la Capef a annoncé la collecte des fonds auprès de 7000 souscripteurs en vue de créer une structure de microfinance. Le montant global de ces souscriptions aurait atteint 2 milliards de FCFA, à l’époque. Mais depuis près de cinq ans, l’on en a plus entendu parler.

Pourtant, l’établissement de microfinance était censé réduire les difficultés d’accès aux financements des agriculteurs, éleveurs et autres petits exploitants forestiers. La microfinance devait être un relais de la banque agricole annoncée par les autorités dans le pays depuis 2011.

S.A.

Source : https://www.investiraucameroun.com/finance/0404-17736-la-chambre-d-agriculture-veut-mettre-en-place-un-dispositif-de-financement-agricole-inspire-de-l-inde-et-de-l-indonesie

Laisser un commentaire