« Vous êtes mon patron donc je dois fermer ma gueule ? » : nouvel échange très tendu entre Géraldine Maillet et Cyril Hanouna

0 7

Un échange compliqué… Mercredi 30 mars 2022, Géraldine Maillet et Cyril Hanouna se sont violemment accrochés. En colère, l’animateur avait lâché : « Géraldine Maillet, on en a marre des donneurs de leçons ! (…) Vous êtes insupportable ! Arrêtez de dire aux gens : ‘Il faut faire ci.’ Les Français, ils font ce qu’ils veulent ! » Ce soir, sur le plateau de Touche pas à mon poste, il a expliqué : « C’est vrai que j’ai dit à Géraldine ce que je pensais. Après, on s’est accroché de nombreuses fois tous les deux (…) Ce qu’il faut savoir c’est que TPMP c’est une famille (…) On peut s’engueuler, on peut se dire des choses, c’est parfois violent à l’antenne mais c’est la vie, c’est en direct, il n’y a pas de montage ! » Blessée, la chroniqueuse a lâché : « Moi quand même, j’ai trouvé que c’était très pénible hier. J’ai trouvé ça très désagréable, très violent, très agressif.« 

Se sentant attaqué, Cyril Hanouna a confié : « Vous savez, quand vous me dites : ‘Vous aimez les nazillons’, c’est aussi très pénible d’entendre des choses comme ça. On ne peut pas dire ça non plus à l’antenne ! C’est pénible pour tous les deux ! » Expliquant qu’elle était là pour donner son avis, Géraldine Maillet a déclaré : « Je n’ai pas dit aux autres ce qu’il fallait faire, je donne mon avis. Encore une fois, je vous ai trouvé très agressif. Franchement, je vous le dis, parce que vous dites ‘la famille’ et tout, mais franchement, hier, je n’ai pas du tout senti la famille. J’ai trouvé qu’il y avait un côté harcèlement, un peu d’acharnement, ça m’a fait du mal, j’ai pas compris. » Face à elle, l’animateur a alors dit : « Vous savez quand vous me dites : ‘Alors vous aimez les nazillons’, pour moi, c’est une énorme insulte. Vous m’avez insulté !« 

Géraldine Maillet : « J’ai trouvé que c’était la ligne un peu rouge »

En toute transparence, la jolie brune a lâché : « J’ai aussi pas apprécié quelque chose et je préfère vous le dire parce que je trouve que c’est très bien et je vous remercie de me donner cette liberté de pouvoir m’exprimer. ‘Suceur’ aussi dans votre vocabulaire, en gros ‘suceur’ ça veut dire que je ne suis pas d’accord avec vous. Mais je pense que c’est la force de l’émission qu’on ne soit pas tous d’accord ! » Pour se défendre, Cyril Hanouna a déclaré : « ‘Suceur’, c’est une vanne ici, on le fait tout le temps avec Bernard Montiel ! » Ce à quoi Géraldine Maillet a répondu : « Bref, je trouve ça moyen, et ce que je n’ai pas aimé, j’ai trouvé que c’était la ligne un peu rouge, c’est le côté : ‘Je sais combien vous gagnez.’ En gros : ‘Je suis votre patron, je sais combien vous gagnez donc vous pouvez pas avoir ce genre de positionnement.’ Je trouve que c’est pas bien ! Ça veut dire quoi, que vous êtes mon patron donc je dois fermer ma gueule ?’« 

Alors, l’animateur a déclaré : « Vous n’avez rien compris ! Je vous croyais plus intelligente Géraldine Maillet. » De son côté, Raymond a estimé que c’était tombé sur elle, mais que cela aurait pu tomber sur un autre chroniqueur. Estimant avoir été ‘harcelée’, Cyril Hanouna, en colère, a lâché : « Je trouve que vous allez très loin, Géraldine. Vous savez ce que ça veut dire le harcèlement ? Vous savez ce que c’est le harcèlement Géraldine Maillet ? Moi, je me sens harcelé par vous aussi, je vous le dis ! » Alors, la jeune femme a lancé : « Bah virez-moi alors ! » Finalement, après une longue discussion, l’animateur a proposé un câlin à la chroniqueuse. Pour plaisanter, c’est en regardant la caméra qu’il a lâché en parlant au compagnon de la jolie brune : « Daniel, je vais ken ta meuf ! » Après s’être fait la bise, le duo a dit qu’il s’aimait toujours autant.

Loading widget

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/people/vous-etes-mon-patron-donc-je-dois-fermer-ma-gueule-nouvel-echange-tres-tendu-entre-geraldine-maillet-et-cyril-hanouna-1542552

Laisser un commentaire