Veni, vidi, Lekki, Aliko Dangote futur roi du pétrole ?   – Jeune Afrique

0 13

Après dix ans de chantier, le magnat nigérian achève sa méga-raffinerie. JA revient sur ce projet hors norme, dont la réalisation a rencontré bien des obstacles financiers, techniques et politiques.  

Le 18 janvier dernier, Aliko Dangote invitait le président de la BAD, Akinwumi Adesina, à faire à Lekki le tour de sa méga-raffinerie et de son complexe pétrochimique. En chemise, casque sur la tête, les deux hommes parcourent l’immense chantier où les ouvriers mettent la dernière main aux installations. L’ensemble devrait être opérationnel à la fin de 2022, après six mois de tests et de mise en service. Le milliardaire nigérian peut enfin savourer l’aboutissement d’un projet dont le planning et le budget n’ont cessé de glisser depuis son lancement, il y a dix ans.

Estimé à 9 milliards de dollars au départ, l’addition a plus que doublé, atteignant finalement 19 milliards. Mais aucun effort n’est trop important pour cette initiative qui peut changer la donne, booster le développement de l’Afrique et approfondir son intégration régionale, estime la BAD, qui a participé à son financement. « Je suis estomaqué par l’ampleur de ce que je vois ici. C’est un complexe de classe mondiale qui peut rendre fier le Nigeria et l’Afrique », a réagi Akinwumi Adesina, avant d’ajouter avec emphase à l’adresse du promoteur, dont il est proche : « Tous nos pays ont besoin d’avoir un Aliko Dangote pour aider le continent à s’industrialiser. »

Un plaidoyer pour le continent

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1325521/economie/veni-vidi-lekki-aliko-dangote-futur-roi-du-petrole/

Laisser un commentaire