Macky Sall au pas de charge   – Jeune Afrique

0 10

À quatre mois des législatives, fixées au 31 juillet 2022, le président sénégalais s’active pour mobiliser sa base. Son objectif : éviter une cohabitation à l’Assemblée nationale. 

Comment faire taire les rancœurs et apaiser les frustrations au sein de la majorité présidentielle ? Depuis plusieurs semaines, Macky Sall est préoccupé par les remous qui agitent son camp alors que se profilent les élections législatives du 31 juillet. Ces derniers jours, le chef de l’État s’est donc attelé à rencontrer plusieurs leaders de Benno Bokk Yakaar (BBY, la coalition présidentielle) pour « ouvrir une nouvelle page de réconciliation, d’unification et de remobilisation ».

Le 28 mars, à l’occasion de l’inauguration d’un hôtel cinq­ étoiles construit par le groupe espagnol Riu Hotels & Resorts à Pointe Sarène, il est allé à Mbour, à 80 km de Dakar, pour échanger avec les responsables politiques du département. Deux jours plus tôt, après avoir inauguré le pont de Foundiougne, dans le Sine Saloum, il s’était rendu dans son fief de Fatick, où il avait reçu les leaders locaux de sa coalition.  

Guerres d’ego

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1334922/politique/legislatives-au-senegal-macky-sall-au-pas-de-chargeaf/

Laisser un commentaire