#Parlement: inclure les farines locales dans la production du pain

0 9

La solution proposée par le ministre de l’Agriculture Gabriel Mbaïrobé ce 30 mars face aux députés, vise à réduire l’importation du blé.

 

Deux membres du gouvernement répondaient aux questions de la représentation nationale par rapport à quatre projets de loi ce mercredi. Les ministres des Finances, Louis Paul Motaze de l’Agriculture et du développement rural, Gabriel Mbaïrobé apportaient des éclairages aux députés sur des questions liées à la protection du secret bancaire et la limitation des importations.

Discussions générales

Entre autres questions adressées par les députés, il y a celle de l’honorable Njong Evaristus Ndim au ministre des Finances. Il a voulu savoir comment concrétiser la politique de l’import-substitution  et limiter les importations des motos au Cameroun?
« Notre politique actuelle est orientée vers la production locale. Quant aux importations des motos, les promoteurs privés ont la latitude de fabriquer les motos, mais il appartient aux clients d’en faire le choix » lui a répondu le ministre Louis Paul Motaze.

Louis Paul Motaze, Ministre des Finances

 

L’honorable François-Xavier Mpon quant à lui, a demandé au ministre des Finances si l’on ne peut-on pas substituer la farine du blé aux farines locales. « On peut de manière progressive introduire certaines céréales dans la production du pain » lui a indiqué le ministre Louis Paul Motaze. Concernant le blanchiment d’argent , le MINFI Louis Paul Motaze a répondu à l’honorable Rolande Ngo Issi que « l’ANIF, la Direction générale des impôts et les banques s’occupent de vérifier la sources des fonds en cas de soupçons ».

Députés

 

Privilégier les farines locales

Sur la nécessité de consommer les produits made in Cameroon en limitant les importations, le ministre de l’Agriculture et du développement rural a éclairé la lanterne des élus du peuple. Ici les questions des honorables François-Xavier Mpon et de Rolande Ngo Issi portent sur les politiques du gouvernement en matière de la valorisation des produits locaux.

Gabriel Mbaïrobé, Ministre de l’Agriculture

 

Le ministre Gabriel Mbaïrobé a souligné que son ministère est en train de se développer au Cameroun.
« Il est possible d’introduire sur le marché 30% de farine de manioc et de patate douce dans la fabrication du pain » a-t-il relevé. Il promet également d’accompagner les jeunes créateurs des applications qui aident à une meilleure production agricole.

Les quatre projets en discussions ce mercredi ont tous été adoptés par la chambre entière sous la conduite du 1er vice-président Hilarion Etong. Il s’agit des textes liés à :
– l’Ordonnance du 29 décembre 2021 relative à la loi de Finances 2021;
– la protection du secret bancaire au Cameroun;

– la ratification du statut de l’organisation de la coopération islamique pour la sécurité alimentaire (OISA) par le Cameroun;
– l’adhésion du Cameroun à l’accord portant création de l’institution de la mutuelle panafricaine de gestion des risques (ARC).

Dieudonné Zra (@zra_dieudonne)

Cet article est apparu en premier sur https://www.crtv.cm/2022/03/parlement-inclure-les-farines-locales-dans-la-production-du-pain/

Laisser un commentaire