Ramaphosa ménage son allié russe – Jeune Afrique

0 10

De Zuma à Ramaphosa, les présidents sud-africains soignent leur relation avec Moscou, avec qui leur pays entretient des liens historiques anciens. Cette nuit encore, lors d’un vote à l’ONU, Pretoria s’est abstenu de condamner l’invasion de l’Ukraine.

Sens du timing ou déclaration à contretemps ? Le 23 février, quelques heures avant les premiers bombardements russes sur l’Ukraine, le Département sud-africain des relations internationales et de la coopération (Dirco) entrait enfin dans la danse diplomatique. Il publiait son premier communiqué sur les relations russo-ukrainiennes, qui se dégradaient pourtant depuis des semaines. Le gouvernement sud-africain se disait « inquiet de l’escalade des tensions » et demandait aux deux parties de redoubler d’efforts pour éviter une guerre. Trop tard.

Complexe d’infériorité

« Un dicton s’applique parfaitement à notre pays : “On manque toujours l’occasion de manquer une occasion” « , ironise le parlementaire Darren Bergman, chargé des relations internationales au sein de l’Alliance démocratique (DA). Le premier parti d’opposition estime en effet que l’Afrique du Sud doit profiter de sa place au

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1322667/politique/afrique-du-sud-ukraine-ramaphosa-menage-son-allie-russe/

Laisser un commentaire