le Parti socialiste touché mais pas coulé – Jeune Afrique

0 16

Alors qu’il n’a remporté qu’une poignée de communes lors des élections locales du 23 janvier, l’ancien parti unique est encore un peu plus fragilisé au sein de la coalition de Macky Sall. Peut-il trouver un nouveau souffle ?

À Dakar, le Parti socialiste (PS) est à l’image de sa patronne, Aminata Mbengue Ndiaye : en perte de vitesse. Celle qui préside également le Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) vit des moments d’incertitude depuis la défaite de la coalition « Jammi Sénégal », qu’elle a soutenue dans son fief de Louga. Contre l’avis de plusieurs caciques de la coalition de Macky Sall, Benno Bokk Yakaar (BBY), l’ancienne ministre de l’Élevage avait décidé à la dernière minute de soutenir cette liste dissidente conduite par Mamour Diallo, ancien directeur des Impôts et domaines.

Sans succès. Son champion a perdu face à Moustapha Diop, le ministre de l’Industrie et maire sortant investi par BBY dans cette ville située au nord-ouest du Sénégal. « En tant que présidente de la troisième institution du pays, elle aurait dû rester dans les rangs. C’est une faute politique et cela va se payer cash », peste un membre du Parti socialiste (PS) qui a requis l’anonymat.

La faute d’Aminata Mbengue Ndiaye

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1319106/politique/senegal-le-parti-socialiste-touche-mais-pas-coule/

Laisser un commentaire