La FIFA exclue la Russie de la Coupe du monde 2022

0 18

Les précédentes sanctions infligées au pays de Vladimir Poutine avait été jugées insignifiantes par ses futurs adversaires en barrages de la Coupe du monde Qatar 2022.

Equipe de football de Russie (c) Droits réservés

L’instance n’avait pas trop le choix : la Sbornaïa était encore en lice pour prendre part à la prochaine Coupe du monde au Qatar en novembre prochain, organisée par la Fifa. Et les pressions en faveur d’une mise au ban de la sélection s’étaient multipliées durant le week-end. La Pologne, la République tchèque et la Suède avaient tour à tour annoncé ne pas vouloir affronter la Russie fin mars, à l’occasion des matchs de barrages pour le Mondial 2022. Résultat, lundi en fin de journée, la Fifa a prononcé l’exclusion de l’équipe russe de la compétition.

Dans ses décisions, prises à l’unanimité du bureau de son Conseil dimanche, la Fifa s’était d’abord gardée d’exclure la Russie. Elle a préféré lui imposer d’évoluer sous bannière neutre lors des prochaines compétitions. Sur le même principe que lors des deux dernières éditions des JO cette fois affublée du nom de «Fédération russe de football», sans hymne russe entonné ni drapeau russe brandi. Quant aux matchs à domicile des Russes, ils devaient également se dérouler «sur terrain neutre», écrivait la Fifa sans définir ce que cela pouvait bien vouloir dire.

«Potentielle exclusion des compétitions»

Une décision «totalement inacceptable, avait fulminé la Pologne par l’intermédiaire de son président de la Fédération polonaise de football, Cezary Kulesza. Cela ne nous intéresse pas de participer à ce match d’apparences. L’équipe nationale de Pologne ne VA PAS JOUER contre la Russie, peu importe le nom de l’équipe», a-t-il réagi.

Position partagée par les fédérations tchèque et suédoise : toutes deux assurent qu’elles comptent maintenir leur refus d’affronter les Russes à la fin du mois de mars. La Fédération suédoise de football (SvFF) s’est dite «déçue» mais «déterminée à continuer de travailler avec d’autres fédérations pour annuler les matchs de la Russie lors des prochains éliminatoires de la Coupe du monde», assure l’instance, qui «ne peut pas regarder en silence et ne pas agir lorsque des pays sont attaqués de manière complètement injuste».

La Pologne devait défier la Russie le 24 mars en barrages du Mondial 2022. Cela pouvait être le cas de la Suède ou la République tchèque cinq jours plus tard si les Russes se qualifiaient pour l’ultime confrontation de barrage. Devant le tollé, la Fifa disait lundi avoir «engagé le dialogue» avec ces trois fédérations, et laisse entendre qu’elle se réservait le droit de prendre des mesures supplémentaires. Elle évoquait l’hypothèse d’une exclusion russe, assurant qu’elle continuerait de «déterminer d’éventuelles sanctions, incluant une potentielle exclusion des compétitions, qui sera appliquée dans un futur proche si la situation ne s’améliore pas rapidement». Une perspective qui fait l’objet de «discussions avancées» ce lundi selon une source ayant connaissance des discussions, citée par l’AFP. Le verdict est finalement tombé quelques heures plus tard.


Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Cet article est apparu en premier sur https://www.lebledparle.com/fr/international/1126236-la-fifa-exclue-la-russie-de-la-coupe-du-monde-2022

Laisser un commentaire