les caciques du régime d’Alpha Condé dans le viseur de la justice – Jeune Afrique

0 9

Tibou Kamara, Ismaël Dioubaté, Mamadou Diouldé Diallo… Tous sont poursuivis pour des faits de corruption et de détournements. Lutte contre l’impunité ou chasse aux sorcières orchestrée par le chef de la junte au pouvoir, Mamadi Doumbouya ?

Sous Mamadi Doumbouya, la justice ne chôme pas. Elle est aux trousses des leaders politiques, des anciens dignitaires du régime déchu et même de la presse. Charles Wright, le nouveau (et jeune) procureur général de la cour d’appel de Conakry, n’a pas manqué de menacer au cours d’une conférence de presse de sévir contre tout journaliste qui violerait la loi dans l’exercice de ses fonctions. Pour l’heure, aucun journaliste n’est derrière les barreaux. Contrairement à certains caciques du régime du président déchu Alpha Condé.

Interpellations en série

Le directeur général de la Société des eaux de Guinée (SEG), Mamadou Diouldé Diallo, a été l’un des premiers à être interpellé, le 11 février, alors qu’il s’apprêtait à s’envoler pour l’Exposition universelle 2020 à Dubaï. Limogé le 14 février, il a été placé en détention provisoire dès le lendemain à la Maison centrale de Conakry, accusé de « détournements de deniers publics, faux et usage de faux en écriture publique et complicité ». L’agent judiciaire de l’État, Mohamed Sampil, avance la somme de 4 milliards de francs guinéens (environ 395 000 euros). Aly Touré, le procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et financières (Crief), parle quant à lui d’un peu plus de 3 milliards de francs guinéens.

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1319159/politique/guinee-les-caciques-du-regime-dalpha-conde-dans-le-viseur-de-la-justice/

Laisser un commentaire