un mystère nommé Kabila – Jeune Afrique

0 14

Retiré sur ses terres, l’ancien président congolais mène une vie champêtre de jeune retraité. Pourtant, difficile d’imaginer que cet homme secret ne nourrit plus aucune ambition politique. Après sa rupture avec Félix Tshisekedi, rêve-t-il d’une revanche ?

Tout à coup, les freins ont lâché. Pas de chance, la vieille Peugeot 404 était sur une colline. Elle s’est mise à dévaler la pente, incontrôlable. Ce jour-là, comme il aime tant le faire, Joseph Kabila était allé se balader sur les routes de Kingakati en compagnie de son chauffeur.

Dix-neuf mille hectares d’un parc verdoyant et vallonné, que le raïs a découverts lors de son arrivée au pouvoir, il y a vingt et un an, et où il passe désormais une grande partie de son temps. À seulement 50 km de la capitale, on est si loin de Kinshasa… Il fait doux, l’air est pur. Cela l’apaise d’admirer ces immenses terres et de contempler les animaux. Des bœufs, des porcs, des vaches, des poules… L’homme d’État s’est fait agriculteur, éleveur et propriétaire terrien. Ici, mais aussi dans sa province natale du Katanga ou encore au Kongo-Central. Nul ne sait combien de fermes il possède exactement.

Il m’est arrivé de le voir accroupi, dans l’herbe haute, près d’un lion

Plus que tout, il adore ses zèbres, ses girafes, ses lions. Il y a même des rhinocéros… Une véritable savane, que Joseph Kabila a importée. « C’est un gamin, il joue au gentleman-farmer ! », s’amuse l’un de ses visiteurs réguliers. Elle est aussi là, l’œuvre de sa vie. « Il peut passer des heures à regarder ses bêtes, assure l’un de ses conseillers. Il m’est arrivé de le voir, accroupi dans l’herbe haute, près d’un lion. Il leur parle, leur donne à manger. Il les fixe du regard, et cela suffit à les calmer. » Quand il s’aventure dans sa réserve privée, Joseph Kabila se coiffe d’un bob et porte un appareil photo en bandoulière.

Animal à sang-froid

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1314298/politique/rdc-un-mystere-nomme-kabila/

Laisser un commentaire