retour à Toumodi, une ville toujours blessée – Jeune Afrique

0 23

Cette ville du Centre-Est s’était embrasée durant la présidentielle du 31 octobre 2020. Aujourd’hui, elle tente de panser ses plaies et de combler le fossé entre les différentes communautés. Reportage.

Assis côte à côte sur un banc en bois à l’intérieur d’une petite boutique de vêtements, Marc et Daniel (les prénoms ont été modifiés), la trentaine, ne décolèrent pas. La réconciliation, les excuses ? « C’est difficile. Pour le moment, ce n’est pas possible. » Les deux amis ont tout perdu dans les violences qui ont embrasé Toumodi le jour de l’élection présidentielle, le 31 octobre 2020.

Pendant deux jours, le chef-lieu de la région du Bélier, dans le centre-est de la Côte d’Ivoire, a vécu au rythme des pillages, des coups de machette, des détonations de fusil… Le marché a été incendié (il a été reconstruit depuis). Au total, sept personnes sont mortes, dont quatre d’une même famille brûlées vives dans leur habitation, dans le quartier de Toumodikro, qui a donné son nom à la ville et où résident majoritairement des Baoulés. Plusieurs dizaines de blessés ont été recensés et de nombreux commerces détruits.

Rivalités entre PDCI et RHDP

Ceux de Marc et Daniel ont été réduits en cendres. Après des études supérieures à Abidjan, et faute d’emplois dans la capitale économique, tous deux avaient décidé de rentrer dans leur région pour se mettre à leur compte. Ils se souviennent avec beaucoup de fierté de leurs boutiques « bien équipées », qui « marchaient bien ». « Aujourd’hui, nous repartons de zéro », soupirent-ils. Daniel a également perdu sa maison dans un incendie. « Ma mère n’a pas eu le temps d’emporter quoi que ce soit, tout a brûlé. Mes parents dorment dehors maintenant. »

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1316966/politique/cote-divoire-retour-a-toumodi-une-ville-toujours-blessee/

Laisser un commentaire