La reine Elizabeth II est testée positive pour COVID; symptômes bénins – people

0 15

Par JILL LAWLESS

LONDRES (AP) – La reine Elizabeth II a été testée positive au COVID-19 dimanche et présente des symptômes légers de type rhume, a déclaré le palais de Buckingham, ajoutant qu’elle prévoyait toujours de continuer à travailler. Le diagnostic a suscité des inquiétudes et des vœux de rétablissement de tout le spectre politique britannique pour le célèbre stoïque de 95 ans.

Monarque au règne le plus ancien de Grande-Bretagne et figure incontournable de la vie de la nation, la reine a franchi le cap des 70 ans sur le trône le 6 février, jour anniversaire de la mort en 1952 de son père, le roi George VI. Elle aura 96 ​​ans le 21 avril.

Le palais a déclaré que la reine, qui a été entièrement vaccinée et a reçu une injection de rappel, continuerait ses tâches «légères» au château de Windsor au cours de la semaine à venir.

« Elle continuera à recevoir des soins médicaux et suivra toutes les directives appropriées », a déclaré le palais dans un communiqué.

Les personnes au Royaume-Uni dont le test de dépistage du COVID-19 est positif doivent désormais s’auto-isoler pendant au moins cinq jours, bien que le gouvernement britannique ait annoncé qu’il prévoyait de lever cette exigence pour l’Angleterre cette semaine.

Le fils aîné de la reine, le prince Charles, 73 ans, et sa belle-fille de 74 ans, Camilla, duchesse de Cornouailles, ont contracté le COVID-19 au début du mois. Charles a depuis repris le travail. On pense également qu’il y a eu plusieurs cas de virus récents parmi le personnel du château de Windsor, où séjourne la reine.

Paul Hunter, un expert en maladies infectieuses à l’Université d’East Anglia, a déclaré que la reine recevrait probablement l’un des nombreux médicaments antiviraux qui ont été approuvés au Royaume-Uni pour traiter le COVID-19.

« Si vous les obtenez suffisamment tôt, cela réduit le risque de développement d’une maladie grave, donc j’imagine que n’importe quel médecin pour un patient de 90 ans envisagerait de donner ces antiviraux », a-t-il déclaré.

Une foule de hauts responsables politiques britanniques ont envoyé des messages de rétablissement dimanche. Le Premier ministre Boris Johnson a tweeté: « Je suis sûr que je parle au nom de tout le monde en souhaitant à Sa Majesté la Reine un prompt rétablissement du COVID et un retour rapide à une bonne santé dynamique. »

Le secrétaire à la Santé, Sajid Javid, a écrit qu’il « souhaitait à Sa Majesté la reine un prompt rétablissement », tandis que le chef du parti travailliste de l’opposition, Keir Starmer, souhaitait à la reine « une bonne santé et un prompt rétablissement ». Guérissez bientôt, madame.

Elizabeth a été en bonne santé pendant la majeure partie de son règne et a été photographiée à cheval aussi récemment qu’en 2020. Au cours de la dernière année, elle a été vue en train d’utiliser une canne et en octobre, elle a passé une nuit dans un hôpital de Londres pour des tests non spécifiés. .

Les médecins de la reine lui ont ordonné de se reposer après cela et elle a été forcée d’annuler des apparitions à plusieurs événements clés, notamment les services du dimanche du souvenir et la conférence sur le climat COP26 à Glasgow, en Écosse, en novembre.

Ce mois-ci, elle a repris ses fonctions publiques et a tenu des audiences virtuelles et en personne avec des diplomates, des politiciens et des officiers supérieurs. Au cours d’un échange filmé la semaine dernière, elle a marché lentement avec un bâton et a dit « comme vous pouvez le voir, je ne peux pas bouger » en référence apparente à sa jambe.

La reine a livré deux messages télévisés à la nation au début de la pandémie en 2020 et a cherché à montrer l’exemple. Elle a fait savoir qu’elle avait été vaccinée et l’année dernière, elle s’est assise seule lors des funérailles de son mari de 72 ans, le prince Philip, en raison des restrictions liées aux coronavirus.

Joe Little, rédacteur en chef du magazine Majesty, a déclaré que les membres de la famille royale étaient probablement plus préoccupés que la reine par sa situation.

« Je suppose qu’elle sera pragmatique sur le diagnostic d’une manière peut-être que les gens autour d’elle sont moins pragmatiques », a-t-il déclaré.

La reine a un emploi du temps chargé au cours des prochains mois de son année de jubilé de platine et devrait assister à des engagements publics en personne dans les semaines à venir, notamment une réception diplomatique à Windsor le 2 mars et le service du Commonwealth à l’abbaye de Westminster en mars. 14.

Le 29 mars, elle a un service commémoratif à l’abbaye de Westminster pour Philip, décédé en avril 2021 à 99 ans.

Des célébrations publiques du jubilé de platine sont prévues pendant un long week-end du 2 au 5 juin, avec des festivités comprenant un défilé militaire, une journée de courses de chevaux et des fêtes de quartier.

Cet article est apparu en premier (en Anglais) sur https://www.mercurynews.com/2022/02/20/queen-elizabeth-ii-tests-positive-for-covid-mild-symptoms/

Laisser un commentaire