le patron de l’AFD, Rémy Rioux, candidat à sa propre succession   – Jeune Afrique

0 33

Nommé en 2016, reconduit en 2019, le directeur général de l’Agence française de développement espère solliciter en juin un troisième mandat. Bien que son avenir reste lié à la réélection d’Emmanuel Macron, il est déjà en pré-campagne.

Le chemin avant sa possible réélection est encore long. Officiellement, Rémy Rioux temporise. Mais à 52 ans, l’ex-directeur de cabinet de Pierre Moscovici à Bercy et ancien secrétaire général adjoint du quai d’Orsay se sent plus que jamais à sa place à la tête de l’Agence française de développement (AFD).

Nommé par François Hollande en remplacement d’Anne Paugam en 2016, l’énarque s’est vite adapté à la présidence d’Emmanuel Macron et a appris à travailler en étroite collaboration avec son conseiller Afrique, Franck Paris. Après l’avoir reconduit une première fois en 2019, le chef de l’État français serait d’ailleurs favorable à ce qu’il poursuive son travail trois années supplémentaires.

La confiance de Macron

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1315166/economie/afrique-france-le-patron-de-lafd-remy-rioux-candidat-a-sa-succession/

Laisser un commentaire