Lions Indomptables: Qui fait et défait les sélectionneurs?

0 16

Les dernières heures sont marquées par un imbroglio sur l’avenir d’Antonio Conceiçao à la tête des Lions Indomptables A du Cameroun. Mieux encore, l’opinion publique se demande qui de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) ou du Ministère des Sports et de l’Education Physique (MINSEP) a autorité sur les sélectionneurs.

Pour se faire une idée de la réponse, il faut se baser sur les textes et sur certains usages.

Que disent les textes?

Deux textes délimitent plus ou moins la cohabitation MINSEP-FECAFOOT. Il s’agit d’une part du Décret N°2014/384 du 26 septembre 2014 portant organisation et fonctionnement des sélections nationales de football ; et d’autre part de la Convention MINSEP-FECAFOOT du 05 février 2015 relative à la gestion des sélections nationales de football. Le premier confère à la FECAFOOT la gestion administrative, sportive et technique des sélections nationales de football. Le deuxième quant à lui vient nuancer en impliquant l’Etat, notamment dans le processus de recrutement des membres de l’encadrement. Ainsi nous pouvons lire à l’article 9 alinéa 1: ” Les membres des structures d’encadrement des sélections de football sont recrutés, soit sur la base d’un contrat signé avec le Président de la Fédération Camerounaise de Football, après avis obligatoire du Ministre chargé des sports, soit sur la base d’une mise à disposition par l’Etat.”

Il ne fait aucun doute que le recrutement des sélectionneurs revient conjointement aux deux entités, à des échelles de responsabilité différentes. Ce qui parait moins clair et qui fait polémique depuis hier, c’est le processus de limogeage d’un sélectionneur.

Les usages en la matière

Seidou Mbombo Njoya, Narcisse Mouelle Kombi et Toni Conceiçao lors de la cérémonie officielle de signature de contrat du Portugais à la tête de la sélection du Cameroun.
Seidou Mbombo Njoya, Narcisse Mouelle Kombi et Toni Conceiçao lors de la cérémonie officielle de signature de contrat du Portugais à la tête de la sélection du Cameroun, le 04 octobre 2019.

Toni Conceiçao a été nommé à la tête des Lions Indomptables par le Ministre Mouelle Kombi. Plus tard, sera communiquée une décision de la FECAFOOT portant nomination de tous les membres de l’encadrement. En se référant aux cas des trois derniers sélectionneurs de cette équipe, fort est de constater qu’ils ont tous signé leurs contrats au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre des Sports. Au cours de cette cérémonie, trois parties (Ministre des sports, président de la FECAFOOT et entraineur) signent le contrat qui lie le nouveau technicien à la sélection du Cameroun. Sans avoir à rentrer dans plus de détail, les faits ainsi établis laissent entrevoir une collaboration saine entre MINSEP et FECAFOOT.

La prolongation du contrat de Toni Conceiçao à la tête des Lions Indomptables.
La prolongation du contrat de Toni Conceiçao à la tête des Lions Indomptables.

Les paradoxes…

Le premier paradoxe survient lorsque le technicien nommé par le Ministre est viré par la FECAFOOT et la décision est portée à l’attention du MINSEP, comme ce fut le cas avec Hugo Broos. Toute chose qui laisse pressentir que le Président de la FECAFOOT Samuel Eto’o pourrait se réserver le droit de contredire le Ministre dans le délai de 72 heures qui lui a été imparti par son comité exécutif.

Toujours sous le prisme du paradoxe, les autres sélections nationales (féminines et jeunes) suscitent moins l’omniprésence des Ministres des Sports alors qu’elles sont régies par les mêmes textes. Il n’est donc pas incohérent de penser que la “politisation” autour du quintuple champion d’Afrique serait à l’origine de certaines bévues.

 

21

Cet article est apparu en premier sur http://parlonsfoot237.com/2022/02/17/lions-indomptables-qui-fait-et-defait-les-selectionneurs/

Laisser un commentaire