l’évacuation « sous conditions » de Jean-Marc Kabund – Jeune Afrique

0 41

Le premier vice-président de l’Assemblée nationale, tombé en disgrâce, sollicitait depuis plusieurs semaines l’autorisation de se faire soigner à l’étranger. Un dossier sensible, géré directement par le palais présidentiel, qui vient de trancher.

Dans une lettre adressée le 16 février au président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso, Jean-Marc Kabund évoque un « traumatisme au genou gauche » qui nécessiterait son « évacuation sanitaire » en Grande-Bretagne. Tous les députés qui souhaitent quitter le pays sont soumis à une autorisation préalable du bureau.

Le désormais ex-président intérimaire de l’UDPS, le parti présidentiel, rappelle qu’il a abordé cette question par téléphone avec lui dès le 8 janvier et qu’il lui a transmis, le 26, un rapport médical attestant de son état de santé. Mais qu’il n’a toujours pas obtenu de réponse à ses sollicitations.

Selon nos informations, Kabund, qui dénonce une « violation délibérée » du règlement de la chambre basse, a saisi le comité des sages. Mais il a aussi privilégié une voie moins officielle, en plaidant directement sa cause auprès de l’entourage de Christophe Mboso.

Les conseils de Mboso

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1314549/politique/rdc-levacuation-sous-conditions-de-jean-marc-kabund/

Laisser un commentaire