« Il faut construire des économies africaines au système immunitaire solide » – Jeune Afrique

0 11

À l’heure de l’ouverture du sommet UE-UA qui va se dérouler à Bruxelles jusqu’au 18 février, la directrice générale du FMI explique le rôle que compte jouer l’institution dans la relance des économies africaines. Premier volet d’un entretien exclusif avec Jeune Afrique.

Paix, sécurité et gouvernance en Afrique de l’Ouest, production de vaccins et systèmes de santé, financement de la croissance, soutien au secteur privé, agriculture et développement durable, changement climatique… Les 17 et 18 février, à Bruxelles, les principaux dirigeants de l’Union européenne et de l’Union africaine doivent aborder un vaste panel de sujets. De la crise du Covid-19, qui a aggravé les déséquilibres entre le Vieux Continent et l’Afrique, aux coups d’État en Afrique de l’Ouest, l’ordre du jour sera chargé.

À cette occasion, Kristalina Georgieva renouvellera le soutien de l’institution qu’elle dirige aux économies africaines pour rétablir une croissance durable et efficace et garantir un rééquilibrage entre les « États prospères » et ceux qui devraient le devenir.

La directrice générale du FMI largement à la manœuvre, aux côtés de la Banque mondiale, lors de la mise en place d’une allocation de droits de tirage spéciaux (DTS) d’un montant équivalent à 650 milliards de dollars pour surmonter les effets de la crise, livre à JA les principales préoccupations qui l’anime à la veille de l’ouverture du sommet.

Pour la grande majorité des pays africains, il y a urgence

Jeune Afrique : En dehors de la question sécuritaire au Sahel, plusieurs thèmes vont être abordés au cours du sommet UE-UA en lien direct avec les conséquences de la crise sanitaire. Quels enjeux économiques posent-elles ?

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1313559/economie/kristalina-georgieva-fmi-il-faut-construire-des-economies-africaines-au-systeme-immunitaire-solide/

Laisser un commentaire