BEI Monde débloque 62 millions d’euros pour le secteur privé africain – Jeune Afrique

0 14

Partenariats internationaux et financement du développement sont les deux domaines d’action de BEI Monde, nouveau pôle de la Banque européenne d’investissements. « Du Cameroun au Malawi », ce sont une demi-douzaine d’institutions privées qui seront concernées.

Au total, ce sont 62 millions d’euros que BEI Monde a approuvés ce 16 février en faveur d’acteurs du secteur privé africain, lors de l’EU Africa Business Forum, forum professionnel organisé en marge des rencontres entre dirigeants européens et africain qui auront lieu du 17 au 18 février à Bruxelles.

Mise en place début 2022, BEI Monde est une nouvelle branche de la Banque européenne d’investissement uniquement dédiée aux partenariats internationaux et au financement du développement en dehors de l’Union européenne.

Une coopération à « fort impact »

Dans le détail, les nouveaux financements approuvés par la BEI sont destinés notamment à l’investissement dans les jeunes pousses africaines comme Atlantica Ventures (12,5 millions d’euros) ou le capital-risqueur Janngo (10 millions), créé par la Sénégalaise Fatoumata Ba, ou encore spécialiste de la microfinance Grameen Crédit Agricole (10 millions), qui prévoit de « soutenir plus de 36 000 emplois » sur le continent mais aussi le Fonds européen de financement solidaire pour l’Afrique (Fefisol ; 5 millions d’euros) en vue d’accompagner des acteurs du monde agricole. First Capital Bank, au Malawi, récolte 12,5 millions d’euros pour soutenir les « petits exploitants agricoles », tandis que Commercial Bank-Cameroun, obtient 12 millions d’euros pour « soutenir la résilience des entreprises face à la pandémie du Covid-19 ».

Dans un communiqué, Werner Hoyer, qui préside depuis 2012 la Banque de développement européenne (son deuxième mandat a commencé en 2018), a salué la « coopération à fort impact d’un genre nouveau » de BEI Monde. Son collègue Thomas Östros, vice-président de l’institution depuis janvier 2020, s’est félicité du « nouvel esprit de coopération » qui vise à « faire en sorte que chaque centime dépensé à l’appui du développement compte ». Thomas Östros partage la supervision de BEI Monde avec le Français Ambroise Fayolle, également vice-président de la BEI. Ce dernier rappelait récemment que le nouveau pôle « soutiendra les plus petits entrepreneurs comme les plus grandes industries ».

Thomas Östros et Ambroise Fayolle, vices-présidents de la

Thomas Östros et Ambroise Fayolle, vices-présidents de la

>>>> Lire aussi sur Africa Business+ : Ade Ayeyemi (ETI) signe avec Ambroise Fayolle (BEI) pour une facilité de crédit de 100 millions €

L’Afrique accueille d’ailleurs le « premier pôle régional » de BEI Monde, à Nairobi, au Kenya. L’institution européenne estime qu’entre 2012 et 2021, le continent africain a absorbé 26,15 milliards d’euros de financements de la BEI sur un total mondial (hors-Europe) de 94 milliards d’euros.

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1313988/economie/tech-banque-agriculture-bei-monde-debloque-62-millions-deuros-pour-le-secteur-prive-africain/

Laisser un commentaire